Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Rada abroge son arrêté de janvier exigeant la démission du gouvernement Ekhanourov

    International
    URL courte
    Bras de fer au parlement ukrainien (84)
    0 01

    La Rada suprême ukrainienne a annulé son arrêté du 10 janvier 2006 exigeant la démission du gouvernement Ekhanourov : cette décision a été approuvée par 239 députés sur les 450.

    KIEV, 25 juillet - RIA Novosti. La Rada suprême ukrainienne a annulé son arrêté du 10 janvier 2006 exigeant la démission du gouvernement Ekhanourov : cette décision a été approuvée par 239 députés sur les 450.

    L'abrogation de l'arrêté parlementaire a été proposée par les députés du Parti des régions Vladimir Rybak et Vladislav Loukianov et par un député communiste, Gueorgui Ponomarenko.

    Selon le député Rybak, l'abrogation de l'arrêté parlementaire se fonde sur la déclaration du président Youchtchenko du 12 janvier, dans laquelle le chef de l'Etat a qualifié cet acte d'inconstitutionnel.

    "Si la Rada de la quatrième législature a commis une erreur, il faut qu'elle soit réparée", a noté le parlementaire.

    Roman Zvarytch, représentant du bloc pro-présidentiel Notre Ukraine a estimé que cette annulation est une ineptie qui ne change rien.

    Le 10 janvier 2006, la Rada suprême a voté un arrêté sur la démission du gouvernement ukrainien avec à sa tête Youri Ekhanourov.

    A l'époque, Youlia Timochenko a accusé le gouvernement d'avoir signé avec Moscou le 4 janvier des accords gaziers qui ne correspondaient pas aux intérêts nationaux du pays.

    De son côté, le premier ministre Youri Ekhanourov a déclaré à l'époque que le cabinet des ministres estimait que la décision du parlement était non conforme à la loi et que le gouvernement refusait de se démettre de ses fonctions.

    Le 12 janvier, dans sa déclaration, le président Youchtchenko a exigé des députés d'abroger l'arrêté parlementaire exigeant la démission du gouvernement. A l'époque, le ministère de la Justice a préparé un avis, recommandant au chef de l'Etat de saisir la Cour constitutionnelle. Mais cet organe n'est toujours pas constitué, en l'absence de la décision de la Rada définissant le nombre de juges qui devraient présenter le parlement.

    Dossier:
    Bras de fer au parlement ukrainien (84)

    Lire aussi:

    Porochenko destitué? Du moins, il aurait «mérité d’être évincé du pouvoir 5 fois»
    Ne parlant pas l’ukrainien, ce député de la Rada se voit interdire de parler le russe
    Une pétition pour destituer Porochenko suffisamment soutenue pour être soumise aux députés
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik