Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Biélorussie: Loukachenko mise sur l'OTSC

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    L'efficacité de l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) dépend du degré de coordination de la politique extérieure de ses pays membres, a estimé mardi le président biélorusse Alexandre Loukachenko.

    MINSK, 8 août - RIA Novosti. L'efficacité de l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) dépend du degré de coordination de la politique extérieure de ses pays membres, a estimé mardi le président biélorusse Alexandre Loukachenko.

    Intervenant devant les représentants biélorusses auprès des organisations interétatiques, il a souligné la nécessité d'accorder une attention particulière à l'optimisation et à l'accroissement du potentiel militaire du groupement régional de troupes de l'Ouest.

    "Nous ne serons pas des observateurs indifférents en Asie, en Russie, etc. Nous interviendrons là où la Constitution biélorusse nous le permet", a-t-il dit.

    "L'OTSC est loin d'être l'OTAN", a-t-il fait remarquer. "Mais notre organisation doit se manifester comme un acteur indépendant de la politique internationale", a ajouté M. Loukachenko.

    Selon le président biélorusse, la situation mondiale actuelle confirme l'importance exceptionnelle des "instruments préventifs de réaction". "C'est pourquoi le perfectionnement du travail d'information et d'analyse est un des éléments principaux du développement de l'organisation", a-t-il estimé.

    Alexandre Loukachenko a souligné d'autres aspects de l'activité de l'OTSC: la création et le développement d'un système efficace de réaction aux situations d'urgence et le règlement des problèmes de la coopération militaire et technique.

    Lire aussi:

    Loukachenko accuse les USA et l’Allemagne de financer des provocations en Biélorussie
    Un «coup de force» déjoué en Biélorussie, des dizaines d'hommes armés arrêtés
    Les «Biélorusses en colère» protestent contre l’impôt «sur les parasites»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik