Ecoutez Radio Sputnik
    International

    L'Abkhazie met en garde contre toute provocation de Tbilissi

    International
    URL courte
    Le conflit des gorges de Kodori (36)
    0 0 0 0
    TBILISSI, 8 août - RIA Novosti. La république séparatiste d'Abkhazie a promis, mardi, des mesures adéquates en cas de provocation de la part de la Géorgie qui occupe actuellement les gorges de Kodori situées à la frontière abkhazo-géorgienne.

    "Nous réglerons tous les problèmes par la voie politique et diplomatique jusqu'à ce que tous les recours soient épuisés. A défaut d'autres moyens, si la Géorgie continue ses provocations - tel est le cas de l'implantation sur notre territoire des structures dites autonomes (Tbilissi a décidé d'implanter dans les gorges de Kodori l'administration abkhaze en exil - ndlr.) - nous sommes prêts à envisager d'autres hypothèses afin de prévenir ces provocations", a notamment déclaré le "ministre des Affaires étrangères" de la république autoproclamée, Sergueï Chamba, cité par l'agence News Georgia.

    "Nous nous préparons à la guerre, car nous ressentons toujours une menace. Nous voyons que chaque démarche réalisée par l'administration géorgienne mène à la guerre. Le montant des dépenses militaires de la Géorgie montre que celle-ci se prépare à la guerre, et personne ne peut y rester indifférent", a-t-il indiqué.

    Les républiques séparatistes d'Abkhazie (nord-ouest), d'Adjarie (sud-ouest) et d'Ossétie du Sud (nord) ont proclamé leur indépendance après la chute de l'URSS, mais seule l'Adjarie est rentrée dans le giron géorgien. Des affrontements meurtriers qui ont opposé Géorgiens et Abkhazes à partir de 1992 n'ont cessé qu'après l'intervention d'une force internationale de maintien de la paix. Élu en 2004, le président Mikhaïl Saakachvili a promis de rétablir l'autorité de Tbilissi sur les régions séparatistes.

    Dossier:
    Le conflit des gorges de Kodori (36)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik