Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Kofi Annan attendu lundi au Liban

    International
    URL courte
    Force de paix au Liban (37)
    0 0 0

    Selon le porte-parole du secrétaire général de l'ONU, celui fera le point avec les dirigeants libanais sur l'application des clauses de la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l'ONU sur la cessation des hostilités au Liban ainsi que sur le déploiement au sud du fleuve Litani de la Force internationale intérimaire de l'ONU (FINUL).

    BEYROUTH, 28 août - RIA Novosti. Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, arrive lundi au Liban pour une visite.

    Selon le porte-parole du secrétaire général de l'ONU, celui fera le point avec les dirigeants libanais sur l'application des clauses de la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l'ONU sur la cessation des hostilités au Liban ainsi que sur le déploiement au sud du fleuve Litani de la Force internationale intérimaire de l'ONU (FINUL).

    La résolution 1701 prévoit de porter les effectifs de la Finul au Liban sud de 2.500 à 15.000 hommes. Conjointement avec le contingent de l'armée libanaise, fort de 15.000 militaires également, leur mission consistera à maintenir la paix dans cette région.

    Kofi Annan informera les dirigeants libanais des résultats de la rencontre des ministres des Affaires étrangères des pays de l'Union européenne qui s'est tenue vendredi dernier à Bruxelles et à laquelle il a participé. Décision y a été prise d'envoyer au Liban 7.000 soldats de pays européens. Le premier contingent de 1.000 militaires italiens pourrait y arriver dès mardi, 29 août.

    En ce qui concerne la partie libanaise, elle entend évoquer devant le dirigeant de l'ONU la question de la levée du blocus du Liban établi par Israël le premier jour de la guerre.

    Tel-Aviv insiste sur son maintien tant qu'il n'y aura pas de garanties que des armes destinées au Hezbollah ne franchissent pas les frontières terrestres, maritimes et aériennes du Liban. Israël accuse l'Iran et la Syrie d'approvisionner en armes le mouvement chiite libanais.

    La résolution 1701 du Conseil de sécurité appelle le gouvernement libanais à prendre des mesures pour empêcher que des armes ne pénètrent dans le pays à son insu et exige aussi le désarmement du Hezbollah.

    Pendant son séjour à Beyrouth Kofi Annan devrait s'entretenir avec le premier ministre libanais, Fouad Siniora, le président du parlement, Nabih Berri, et le ministre de la Défense, Elias Murr.

    A l'issue des négociations à Beyrouth le secrétaire général de l'ONU s'envolera à destination d'Israël après quoi il se rendra dans l'Autonomie nationale palestinienne ainsi que dans plusieurs autres pays de la région, parmi lesquels le Qatar, la Turquie, l'Arabie saoudite, l'Egypte et la Jordanie. La Syrie et l'Iran pourraient aussi être des étapes du périple de Kofi Annan.

    Dossier:
    Force de paix au Liban (37)

    Lire aussi:

    L'ex-secrétaire général de l’Onu et prix Nobel de la paix Kofi Annan décède à 80 ans
    L’armée libanaise appelée à une «disponibilité totale» face à la «menace israélienne»
    Ni le Hezbollah ni l'Iran ne partiront de Syrie avant sa totale libération des terroristes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik