Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Situation après l'entrée de troupes géorgiennes dans les gorges de Kodori

    International
    URL courte
    Le conflit des gorges de Kodori (36)
    0 0 0

    La situation résultant de l'entrée de troupes géorgiennes dans les gorges de Kodori a été examinée lundi à Moscou par le secrétaire d'Etat et vice-ministre russe des Affaires étrangères, Grigori Karassine, et les membres du Groupe moscovite des amis du secrétaire général de l'ONU pour la Géorgie.

    MOSCOU, 28 août - RIA Novosti. La situation résultant de l'entrée de troupes géorgiennes dans les gorges de Kodori a été examinée lundi à Moscou par le secrétaire d'Etat et vice-ministre russe des Affaires étrangères, Grigori Karassine, et les membres du Groupe moscovite des amis du secrétaire général de l'ONU pour la Géorgie.

    Le Groupe moscovite des amis du secrétaire général de l'ONU pour la Géorgie comprend l'ambassadeur des Etats-Unis et les chargés d'affaires de la Grande-Bretagne, de l'Allemagne et de la France en Fédération de Russie, lit-on dans un communiqué du Département de l'Information et de la Presse du ministère russe des Affaires étrangères (MID).

    "Lors de cet entretien, les diplomates ont examiné dans le détail la situation dans le règlement abkhazo-géorgien à la suite de l'entrée de troupes géorgiennes dans les gorges de Kodori. Il a aussi été question des perspectives de la normalisation de cette situation, de la coopération entre la Force collective de maintien de la paix de la Communauté des Etats indépendants (CEI) et la Mission d'observation des Nations Unies en Géorgie (MONUG), ainsi que des problèmes de sécurité dans l'ensemble de la Transcaucasie", indique le communiqué du MID.

    (L'Abkhazie est une république autoproclamée sur le territoire de la Géorgie - ndlr.)

    Dossier:
    Le conflit des gorges de Kodori (36)

    Lire aussi:

    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    Moscou révèle les «terribles» conséquences d’une possible adhésion de la Géorgie à l’Otan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik