Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Quatre pays de la CEI: une alliance reliant l'Europe et l'Asie

    International
    URL courte
    0 0 0

    L'Espace économique commun (EEU) qui regroupe à ce jour l'Ukraine, la Biélorussie, la Fédération de Russie et le Kazakhstan pourrait servir de pont entre les alliances économiques de l'Europe et de l'Asie, a déclaré lundi Piotr Simonenko, leader du Parti communiste de l'Ukraine.

    KIEV, 28 août - RIA Novosti. L'Espace économique commun (EEU) qui regroupe à ce jour l'Ukraine, la Biélorussie, la Fédération de Russie et le Kazakhstan pourrait servir de pont entre les alliances économiques de l'Europe et de l'Asie, a déclaré lundi Piotr Simonenko, leader du Parti communiste de l'Ukraine.

    "La création de l'Espace économique commun de l'Ukraine, de la Biélorussie, de la Russie et du Kazakhstan peut et doit même devenir un pont entre les alliances économiques de l'Europe et de l'Asie, a estimé M. Simonenko.

    Le leader communiste a fait remarquer que "le caractère borné du fameux "choix européen", prôné par le président Iouchtchenko et son entourage, privait tout simplement l'Ukraine de la possibilité d'utiliser tous les avantages de sa situation géopolitique pour le bien des Ukrainiens et pour la prospérité du pays".

    "En nous limitant à la seule Europe, nous restreignons artificiellement notre propre espace vital et perdons un marché eurasiatique une centaine de fois plus puissant", a souligné le leader du Parti communiste de l'Ukraine.

    Comme l'a fait remarquer M. Simonenko, la création de l'EEU correspond totalement aux tendances contemporaines dans le monde, celles de la formation d'alliances économiques.

    "Ce n'est certes pas par hasard que les pays du Sud-Est asiatique envisagent de créer, eux aussi, leur propre EEU, ce qu'approuve l'Union européenne (UE)", a-t-il poursuivi.

    Pour sa part, M. Simonenko a affirmé que le Parti communiste ferait tout pour que "l'Ukraine ne reste pas à la traîne du progrès économique et social, mais soit un membre respecté et à part entière de la communauté internationale".

    "Je suis sûr et certain que la création de l'Espace économique commun de l'Ukraine, de la Biélorussie, de la Russie et du Kazakhstan répond tout à fait à nos intérêts nationaux et contribuera à l'essor économique et à la prospérité sociale de tous les pays et de tous les peuples d'Europe", a déclaré M. Simonenko, cité par le service de presse du Parti communiste de l'Ukraine.

    Lire aussi:

    Aymeric Chauprade : « Faire basculer l’Ukraine dans l’OTAN gâche l’équilibre régional »
    Le Parlement européen s'attaque au problème du néonazisme en Ukraine
    Combien pèsera le «plan Marshall pour l'Ukraine» sur le budget européen?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik