Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le Conseil des ministres d'Italie approuve à l'unanimité la participation de ses militaires à la FUNUL

    International
    URL courte
    Force de paix au Liban (37)
    0 0 0
    ROME, 28 août - RIA Novosti. A sa réunion lundi soir, le Conseil des ministres d'Italie a adopté à l'unanimité son décret sur la participation de militaires italiens à la mission de paix des l'ONU au Proche-Orient, a appris aux journalistes Enrico Letta, chef de l'administration du chef du gouvernement.

    Commentant ce décret gouvernemental, le ministre italien des Affaires étrangères, Massimo D'Alema, a tout particulièrement insisté sur "l'opportunité des décisions adoptées par le gouvernement italien" et l'attitude constructive du parlement, tout en soulignant que "l'Italie se trouvait aux premiers rangs pour garantir le début d'une nouvelle saison au Proche-Orient - saison de paix et de sécurité".

    Hier, les premiers militaires italiens se sont déjà rendus au Liban à bord du porte-avions "San Marco" qui sera l'un des cinq bâtiments de guerre de la Marine d'Italie, engagés dans cette mission des Nations Unies. Pour le moment, seulement 120 militaires se trouvent à bord du porte-avions, mais, très prochainement, un groupe de chasseurs embarqués s'y posera.

    "Ce n'est pas pour faire la guerre, mais pour défendre la paix que nos militaires se rendent au Liban", a souligné le chef de la diplomatie italienne, intervenant dimanche dernier à la télévision nationale. "Il se peut que cette mission soit longue, mais nous en espérons la réussite", a dit Massimo D'Alema.

    Lors de son entretien avec les journalistes lundi, M. D'Alema a noté, en outre, que l'Italie se proposait de débloquer 30 millions d'euros pour les opérations humanitaires au Liban. Pour ce qui est du financement de l'opération de la partie italienne du contingent de paix, 186,8 millions d'euros seront alloués selon le décret gouvernemental d'aujourd'hui.

    En tout, 2.500 militaires italiens participeront à la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL).

    Dossier:
    Force de paix au Liban (37)

    Lire aussi:

    «L’Italie a été et reste l’un des partenaires les plus proches de la Russie en Europe»
    «Rome n’est prête qu’à recevoir des gifles de la France et de l’UE»
    L’Aquarius toujours à flot, la politique de Macron en Italie risque le naufrage
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik