Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Problème nucléaire nord-coréen: le négociateur américain au Japon pour consultations

    International
    URL courte
    0 0 0 0
    TOKYO, 30 novembre - RIA Novosti. Le sous-secrétaire d'Etat américain Christopher Hill, chef de la délégation américaine aux négociations à six sur le problème nucléaire nord-coréen, est attendu jeudi au Japon pour mener différentes consultations.

    Lors de rencontres avec son homologue Kenichiro Sasae, directeur du département du ministère japonais des Affaires étrangères pour le Sud-Est asiatique et l'Océanie, et, vraisemblablement, avec le ministre des Affaires étrangères Taro Aso, Christopher Hill devrait les informer de la situation des négociations et des résultats des entretiens qu'il a eus les 28 et 29 novembre à Pékin avec le vice-ministre nord-coréen des Affaires étrangères, Kim Gye Gwan.

    Comme cela a déjà été annoncé, les parties ne sont pas parvenues à fixer une date pour la reprise des pourparlers à six sur le problème nucléaire de la Corée du Nord. La délégation américaine "a énoncé ses idées sur les moyens de faire progresser les négociations à six" et la RDPC "a promis d'étudier ces idées", lit-on dans une déclaration de l'ambassade des Etats-Unis en Chine publiée mercredi soir.

    Selon le ministère chinois des Affaires étrangères, les parties ont réussi à élever le niveau de compréhension mutuelle. "Les trois parties ont convenu d'oeuvrer en commun en vue de reprendre dans les plus brefs délais une nouvelle phase des pourparlers à six et d'y enregistrer des résultats positifs", a-t-on fait savoir à Pékin.

    L'agence japonaise Kyodo tsushin rapporte que les Etats-Unis proposent d'achever les pourparlers dans les dix derniers jours de décembre, alors que Pyongyang souhaiterait débuter la rencontre au cours de la quatrième semaine de décembre. Selon l'information de l'agence, les sanctions financières prises par les Etats-Unis contre la RDPC, dont la Corée du Nord a exigé la levée, constituent le problème principal.

    L'agence sud-coréenne Yonhap fait remarquer que, si Pyongyang ne donne pas prochainement de réponse positive aux propositions des Etats-Unis, les négociations à six ne reprendront pas cette année.

    Lire aussi:

    Qu’est-ce qui gêne la reprise des négociations à six sur la Corée du Nord?
    Les relations avec la Russie sont un pillier de la stabilité mondiale, selon Pékin
    La Corée du Sud envisage des exercices avec l’USS Carl Vinson
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik