Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Problème nucléaire nord-coréen: la Chine juge "utiles" les consultations de Pékin

    International
    URL courte
    0 0 10
    PEKIN, 30 novembre - RIA Novosti. Les consultations qui ont eu lieu les 28 et 29 novembre à Pékin entre les chefs des délégations de la Chine, des Etats-Unis et de la RDPC sur le problème nucléaire dans la péninsule de Corée ont aidé à mieux connaître les préoccupations des parties, a déclaré jeudi la porte-parole de la diplomatie chinoise, Jiang Yu.

    Les entretiens se sont déroulés au niveau tripartite comme au niveau bilatéral, a-t-elle ajouté.

    "La partie chinoise estime que ces rencontres ont été utiles. Les parties sont parvenues à rehausser le niveau de compréhension et à mieux comprendre les préoccupations mutuelles", a indiqué Jiang Yu.

    Les parties ont confirmé leur volonté de dénucléariser la péninsule de Corée, a-t-elle ajouté.

    "Nous espérons que toutes les parties feront preuve de souplesse et de retenue et, en améliorant la compréhension mutuelle, produiront des efforts pour relancer sans plus tarder les négociations et les faire progresser", a souligné la diplomate.

    Mardi et mercredi, des consultations diplomatiques intenses ont eu lieu à Pékin sur la question de la reprise des négociations à six sur le problème nucléaire dans la péninsule de Corée. Les chefs des délégations nationales de cinq des six pays concernés y ont pris part.

    Un accord pour reprendre "prochainement" les négociations à six était intervenu au cours de la rencontre des chefs des délégations nord-coréenne, américaine et chinoise fin octobre à Pékin.

    Les négociations sont menées entre les six pays suivants: la Corée du Nord, les Etats-Unis, la Chine, la Russie, la Corée du Sud et le Japon. Le cinquième round avait eu lieu en novembre 2005, après quoi la Corée du Nord avait refusé de revenir à la table des négociations à cause des sanctions financières décrétées par les Etats-Unis à l'encontre de Pyongyang.

    Lire aussi:

    Qu’est-ce qui gêne la reprise des négociations à six sur la Corée du Nord?
    Pékin et Moscou proposent à Pyongyang de déclarer un moratoire sur les essais nucléaires
    Les relations avec la Russie sont un pillier de la stabilité mondiale, selon Pékin
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik