Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Les pourparlers sur la formation d'un nouveau gouvernement palestinien dans l'impasse (Mahmoud Abbas)

    International
    URL courte
    0 0 0 0
    TEL-AVIV, 30 novembre - RIA Novosti. Les pourparlers interpalestiniens sur la formation d'un gouvernement d'union nationale capable de surmonter l'isolement international sont entrés dans une impasse, a déclaré jeudi Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne.

    "Ces six derniers mois, nous avons essayé de former ce gouvernement. Nous avons examiné plusieurs idées et conceptions. Malheureusement, nos efforts n'ont pas donné de résultat", a avoué Mahmoud Abbas qui a pris la parole lors d'une conférence de presse commune avec la Secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice.

    Le leader palestinien s'est abstenu de répondre à la question de savoir s'il était prêt à user de ses prérogatives pour dissoudre le cabinet actuel des islamistes, dont le refus de satisfaire les exigences principales de la communauté internationale a entraîné l'isolement politique et économique des territoires palestiniens.

    Les exigences formulées par le Quartette des médiateurs - ONU, UE, Russie, Etats-Unis - supposent la renonciation à la violence, la reconnaissance d'Israël et de l'ensemble des accords palestino-israéliens intervenus antérieurement.

    "J'ai besoin d'un gouvernement dont l'action aboutira à la levée du blocus. Les noms, les personnalités, les partis politiques et les fractions n'ont pas d'importance pour moi. Quelle que soit la composition du gouvernement - le HAMAS ou le FATAH (mouvement de Mahmoud Abbas) - cela est égal pour moi", a déclaré le leader palestinien.

    Le gouvernement n'est pas un objectif, c'est un moyen. L'objectif poursuivi est de lever le blocus. Malheureusement, je n'ai pas encore obtenu de résultat. Après six mois de souffrances, de pourparlers et de discours stériles, nous nous trouvons dans une impasse", a avoué Mahmoud Abbas.

    Selon le conseiller du président de l'Autorité palestinienne, la déclaration de Mahmoud Abbas signifie qu'il n'a pas l'intention de poursuivre les pourparlers sur la création d'un nouveau gouvernement avec les dirigeants du HAMAS et qu'il soumettra la question des mesures à prendre aux organes dirigeants de l'Organisation de Libération de la Palestine où les islamistes sont absents.

    Intervenant au cours d'une conférence de presse dans la ville palestinienne de Jéricho, Condoleezza Rice a hautement apprécié les actions de Mahmoud Abbas et promis que Washington intensifierait ses efforts en vue d'assurer la reprise du règlement palestino-israélien.

    Selon elle, l'administration américaine soutient la création d'un Etat palestinien viable, jouissant d'une réelle intégrité territoriale et se prononce contre les mesures anticipant sur le règlement politique du conflit conformément au droit international.

    La Secrétaire d'Etat a également laissé entendre que les Etats-Unis étaient intéressés à la réforme des structures de force et des institutions politiques de l'Autorité palestinienne.

    Après les pourparlers avec Mahmoud Abbas, Condoleezza Rice se rendra à Jérusalem où elle rencontrera le premier ministre Ehoud Olmert et la ministre des Affaires étrangères d'Israël Tzipi Livni.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik