Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Géorgie veut du gaz promis à la Turquie

    International
    URL courte
    0 0 0 0
    TBILISSI, 8 décembre - RIA Novosti. Les ministres de l'Energie azerbaïdjanais et turc se rencontreront vendredi à Tbilissi pour s'accorder sur des livraisons supplémentaires de gaz à la Géorgie par la canalisation Bakou-Tbilissi-Erzeroum en prélevant sur le quota de la Turquie.

    Ankara pourrait être dans l'incapacité de recevoir en 2007 son gaz en raison du retard des travaux de construction sur le tronçon turc du gazoduc.

    La délégation géorgienne aux négociations est dirigée par le ministre de l'Energie Nika Guilaouri.

    Aux termes de l'accord conclu entre les trois pays, la Géorgie doit recevoir 200 à 250 millions de m3 de gaz en 2007, mais elle souhaite se voir concéder une augmentation considérable. La décision définitive sera prise au vu des résultats de la rencontre de Tbilissi.

    "Les négociations sur des livraisons supplémentaires de gaz par la canalisation Bakou-Tbilissi-Erzeroum en prélevant sur le quota turc ont été engagées cet automne. Cette rencontre doit décider définitivement des quantités de gaz qui seront fournies à la Géorgie cet hiver", a expliqué à RIA Novosti la directrice du service de presse du ministère géorgien de l'Energie, Teona Doliachvili.

    La décision de tenir une réunion des ministres de l'Energie des trois pays a été prise le 30 novembre au cours d'une visite de travail du premier ministre géorgien Zourab Nogaïdeli à Bakou.

    Les besoins de la Géorgie en gaz naturel pour 2007 sont estimés à 1,8 milliard de m3.

    Parallèlement, la Géorgie négocie des livraisons de gaz avec l'Iran "pour pouvoir faire face à un éventuel cas de force majeure", selon un représentant du gouvernement géorgien. Les résultats de ces négociations seront connus dans la seconde quinzaine de décembre, à l'issue d'une réunion de la commission intergouvernementale irano-géorgienne pour la coopération économique.

    Les dirigeants géorgiens ont à plusieurs reprises déclaré leur refus de négocier avec Gazprom des livraisons de gaz en 2007 à 230 dollars les 1000 m3. Jusqu'à fin 2006, la Géorgie achète du gaz russe à 110 dollars les 1.000 m3.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    L'Otan propose à Moscou de ne plus reconnaître l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud
    L’ex-Président géorgien promet de libérer l’Ukraine des oligarques
    Pour le pétrolier allemand Wintershall, le gaz russe est le plus compétitif
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik