Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Israël doit être prêt à régler lui-même le problème nucléaire iranien (ministre israélien)

    International
    URL courte
    0 101
    JERUSALEM, 8 décembre - RIA Novosti. Le ministre israélien pour les Affaires stratégiques, Avigdor Liberman, estime que son pays pourrait régler lui-même le problème nucléaire considéré ici comme le danger numéro un pour la sécurité et l'existence de l'Etat hébreu.

    "Ma position première, c'est qu'Israël devra seul régler le problème iranien. Je ne mise ni sur une aide, ni sur la compréhension, ni sur les leçons de l'histoire", a dit Avigdor Liberman, chargé du dossier nucléaire iranien au sein du gouvernement israélien, interrogé par RIA Novosti.

    Ordinairement les précédents dirigeants du pays laissaient entendre qu'Israël préférait s'abstenir de démarches indépendantes dans la solution du problème iranien et laisser le rôle de "premier violon" aux Etats-Unis.

    Après les élections au Congrès, dont les résultats ont fait naître un danger de dérive de la politique proche-orientale américaine vers l'isolationnisme et le multilatéralisme, les déclaration des politiques israéliens se font plus musclées. Ainsi, le vice-ministre de la Défense, Ifraim Sneh, a déclaré qu'il n'excluait pas que l'Etat hébreu puisse recourir à la force contre l'Iran.

    "Pour nous le problème iranien n'a rien de théorique, c'est une question d'être ou de ne pas être... Nous allons donc devoir travailler dessus", a souligné Avigdor Liberman sans fournir de précisions sur les moyens qu'il entendait utiliser pour contrecarrer le programme nucléaire de l'Iran.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik