Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le Hamas ne reconnaîtra jamais officiellement Israël (premier ministre palestinien)

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    Le premier ministre palestinien Ismaïl Haniyeh a déclaré que le Hamas ne reconnaîtrait jamais officiellement Israël.

    TEHERAN, 8 décembre - RIA Novosti. Le premier ministre palestinien Ismaïl Haniyeh a déclaré que le Hamas ne reconnaîtrait jamais officiellement Israël.

    "Nous ne reconnaîtrons jamais officiellement le régime de rapine d'Israël, nous continuerons notre résistance jusqu'à la libération totale de Jérusalem et des terres palestiniennes", a-t-il déclaré vendredi à Téhéran.

    "Ils (Etats-Unis et Israël) estiment que le peuple palestinien est seul dans sa lutte, mais c'est faux : les Palestiniens font partie du monde islamique, nous possédons une profonde stratégie aussi bien en Iran que dans l'ensemble du monde islamique", a déclaré le premier ministre palestinien.

    "Selon lui, le Hamas sera toujours aux côtés de l'Iran, il est prêt à lutter avec ce pays contre la pression d'Israël et des Etats-Unis.

    Ismaïl Haniyeh est arrivé dans la capitale iranienne à la veille des pourparlers avec les dirigeants du pays à l'invitation du premier vice-président Parviz Davoudi.

    Au cours des quatre jours qu'il passera à Téhéran, Ismaïl Haniyeh rencontrera l'ayatollah Ali Khamenei, leader spirituel et Guide suprême de la République Islamique, le président Mahmoud Ahmadinejad, le chef du parlement Gholam Ali Haddad Adel, le ministre des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki et Ali Akbar Hashemi-Rafsanjani, président du Conseil de discernement de l'intérêt public.

    Le premier ministre palestinien prononcera un discours devant les étudiants de l'Université de Téhéran.

    C'est le premier voyage d'Ismaïl Haniyeh à l'étranger depuis qu'il est premier ministre de la Palestine.

    Après avoir remporté les élections législatives en janvier dernier, le mouvement radical palestinien Hamas avait formé lui-même un nouveau gouvernement.

    Israël et les pays occidentaux y avaient régi par un blocus financier contre la Palestine.

    Téhéran apporte un soutien moral et financier au nouveau gouvernement palestinien. D'après certaines données, le gouvernement palestinien actuel a reçu de l'Iran 120 millions de dollars en qualité d'aide financière.

    Lire aussi:

    Poutine: la Palestine et Israël doivent combattre ensemble le terrorisme
    Les Palestiniens exhortent le monde arabe à dire «niet» à la normalisation avec Israël
    «Pas de paix au Proche-Orient tant que le problème palestinien ne sera pas résolu»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik