Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Kiev et Tbilissi ne renforceront pas leur sécurité en intégrant l'OTAN (diplomate russe)

    International
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 8 décembre - RIA Novosti. L'adhésion de la Géorgie et de l'Ukraine à l'OTAN ne contribuera pas à renforcer la sécurité dans ces pays ni dans la région en général, a estimé vendredi à Moscou le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Alexandre Grouchko.

    "Nous reconnaissons le droit de tout Etat souverain de choisir les moyens d'assurer sa sécurité et de participer ou non à des alliances militaires et autres", a-t-il indiqué lors d'une conférence en duplex Moscou-Berlin organisée par RIA Novosti.

    M. Grouchko a par ailleurs souligné que la nature même des menaces contemporaines exigeait des instruments autres que l'élargissement mécanique des structures créées après la Seconde Guerre mondiale.

    S'agissant des projets de rapprochement avec l'Union européenne caressés par l'Ukraine et la Géorgie, M. Grouchko a parlé de "processus normal".

    "L'important pour nous est que ce processus n'entre pas en contradiction avec les besoins réels de l'intégration en Europe de l'Est", a souligné le responsable russe, avant d'appeler à ne pas amener les pays concernés à choisir entre la Russie et l'Union européenne.

    "Nous reconnaissons la légitimité des intérêts européens dans l'espace postsoviétique, mais nous espérons que les intérêts russes seront entièrement respectés", a indiqué le diplomate.

    Lire aussi:

    Moscou ripostera en cas de renforcement de l’Otan en mer Noire
    Moscou: «nous ne voyons pas de signes montrant que l’Otan est prête à s’arrêter»
    «Rien n’indique que l’Otan soit prête à renoncer au gel de la coopération avec Moscou»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik