Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le premier ministre libanais accuse l'opposition avec le Hezbollah à sa tête de préparer un coup d'Etat

    International
    URL courte
    0 0 0 0
    DAMAS, 8 décembre - RIA Novosti. Intervenant vendredi devant ses sympathisants dans la ville de Saïda dans le sud du Liban, le premier ministre libanais, Fouad Siniora, a accusé l'opposition avec le mouvement chiite Hezbollah à sa tête de préparer un coup d'Etat dans le pays.

    Dans ce discours Fouad Siniora a répondu notamment aux accusations que Hassan Nasrallah, leader du Hezbollah, avait adressées à son gouvernement la veille.

    S'adressant aux manifestants rassemblés au pied des murs du palais gouvernemental en plein centre de la capitale libanaise, formant un rassemblement monstre de plusieurs milliers de partisans de l'opposition, Hassan Nasrallah a notamment déclaré que la coalition au pouvoir s'appliquait à attiser l'animosité interconfessionnelle dans le pays, et que le gouvernement en place agissait sous la houlette de l'ambassadeur américain au Liban, Jeffrey Feltman, et bénéficiait d'un soutien inédit dans l'histoire du pays de la part des Etats-Unis et d'Israël.

    "Nasrallah essaie de perpétrer un coup d'Etat ou, du moins, il a menacé de renverser le gouvernement du pays", a souligné Fouad Siniora.

    Quoi qu'il en soit, il n'a pas rejeté la mise en place d'un gouvernement d'union nationale, revendiquée par l'opposition.

    Lire aussi:

    Le Hezbollah quitte la frontière syro-libanaise
    L’armée libanaise ouvre le feu sur Daech à la frontière syrienne
    Israël aurait de nouveau frappé des positions du Hezbollah en Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik