Ecoutez Radio Sputnik
    International

    L'exécution de Saddam Hussein pourrait aggraver la situation en Irak (MID)

    International
    URL courte
    Saddam Hussein exécuté à Bagdad (41)
    0 0 0
    MOSCOU, 30 décembre - RIA Novosti. L'exécution de l'ex-président irakien Saddam Hussein pourrait aggraver la situation politique et militaire et faire monter la tension ethnique et religieuse en Irak, a estimé samedi le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Mikhaïl Kamynine.

    "La situation en Irak évolue selon un scénario négatif. Le pays sombre dans la violence et se trouve au bord d'une guerre civile d'envergure. L'exécution de Saddam Hussein peut provoquer l'aggravation de situation politique et militaire et faire monter la tension ethnique et religieuse en Irak", lit-on dans un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

    La Russie et beaucoup d'autres pays sont hostiles à la peine de mort quel que soit le motif de la condamnation.

    "Malheureusement, les appels adressés par différents États et les organisations internationales aux autorités irakiennes pour qu'elles renoncent à l'exécution de la peine capitale sont restés sans réponse", a souligné M.Kamynine.

    Il faut prendre en considération les conséquences politiques de cette décision, parce que le sort de Saddam Hussein est un problème sensible pour la société irakienne, à son avis.

    "Nous comptons sur la sagesse du peuple irakien, nous soutenons les hommes politiques irakiens qui appellent leurs partisans à faire preuve de retenue, à ne pas céder aux provocations et à rechercher ensemble les moyens de régler la situation très difficile en Irak", a déclaré le porte-parole.

    La Russie est prête à �uvrer pour le rétablissement d'une paix universelle en Irak tant au niveau bilatéral que multilatéral, a conclu M.Kamynine.

    Dossier:
    Saddam Hussein exécuté à Bagdad (41)

    Lire aussi:

    Les Irakiens commencent à regretter Saddam Hussein
    15 ans de guerre en Irak: «jamais les Américains ne se sont excusés»
    Rohani menace Trump du sort de Saddam Hussein
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik