Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le règlement du problème proche-oriental remis en question par la position des Etats-Unis (sénateur russe)

    International
    URL courte
    0 0 01

    Mikhaïl Marguelov, président du Comité des affaires internationales du Conseil de la Fédération, estime que le refus des Etats-Unis de voir la Syrie et l'Iran figurer parmi les participants au règlement du problème proche-oriental complique le règlement pacifique de ce problème tout en le reportant aux calendes grecques.

    MOSCOU, 16 janvier - RIA Novosti. Mikhaïl Marguelov, président du Comité des affaires internationales du Conseil de la Fédération, estime que le refus des Etats-Unis de voir la Syrie et l'Iran figurer parmi les participants au règlement du problème proche-oriental complique le règlement pacifique de ce problème tout en le reportant aux calendes grecques.

    "La décision des Etats-Unis d'accroître leurs effectifs en Irak ne contribue pas non plus à la pacification", a déclaré mardi Mikhaïl Marguelov à RIA Novosti.

    L'exécution de Saddam Hussein et de ses compagnons a suscité l'indignation simultanément aussi bien en Europe, qui se prononce contre la peine capitale, que dans cette partie du monde islamique où le dictateur criminel est devenu un martyr, a-t-il rappelé.

    "En fin de compte, les dirigeants iraniens ont renvoyé à l'Amérique son fameux "axe du mal", en y rangeant les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et Israël", a constaté le sénateur russe.

    Mikhaïl Marguelov s'est prononcé pour la convocation d'une grande conférence internationale sur le règlement du conflit proche-oriental, conférence qui serait conforme, entre autres, à la notion géographique de Grand Proche-Orient.

    Le problème proche-oriental est complexe, par conséquent, il faut rechercher les moyens de le régler en s'appuyant sur ce point de vue", indique Mikhaïl Marguelov.

    Néanmoins, il a salué les efforts déployés par la Secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice en tournée dans les pays du Proche-Orient pour relancer la "feuille de route".

    "Les conflits dans cette région ont atteint un niveau tel que même la simple mention de cet instrument oublié du règlement proche-oriental élaboré par le Quartet des médiateurs est opportune", estime-t-il.

    Selon Mikhaïl Marguelov, il faut rendre hommage à l'entente sur le sommet tripartite Etats-Unis - Israël - Palestine - à laquelle est parvenue Condoleezza Rice.

    Mikhaïl Marguelov a mis l'accent sur le nombre imposant d'Etats visités par la Secrétaire d'Etat américaine.

    Lire aussi:

    Condoleezza Rice nomme le véritable but poursuivi par les USA lors de l’invasion de l’Irak
    Condoleezza Rice nomme le véritable but poursuivi par les USA lors de l’invasion de l’Irak
    Lavrov au sujet de ses relations avec Condoleezza Rice: «Si je lui plaisais? Mensonge!»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik