Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Vladimir Poutine décoré par le roi d'Arabie Saoudite

    International
    URL courte
    Tournée de Poutine au Proche-Orient (23)
    0 0 0
    RIYAD, 12 février - RIA Novosti. Le roi d'Arabie Saoudite Abdallah Bin Abdulaziz Al-Saoud a remis dimanche au président russe Vladimir Poutine l'Ordre du roi Abdel Aziz, décoration suprême du royaume.

    "Cet ordre est attribué aux véritables amis du royaume", a déclaré le souverain saoudien en remettant cette décoration au cours d'une cérémonie dans son palais de Riyad.

    Soulignant que c'était un grand honneur pour lui, Vladimir Poutine a indiqué au roi d'Arabie Saoudite qu'il pouvait considérer la Russie comme un véritable ami.

    Il a exprimé l'espoir de pouvoir à son tour accueillir le roi Abdallah en Russie et de lui réserver la même hospitalité dont a bénéficié la délégation russe à Riyad.

    Le roi d'Arabie Saoudite a affirmé que les rapports entre les deux pays étaient très solides.

    "Les rapports entre nos peuples sont (très) solides, a-t-il souligné. Votre pays a été le premier à reconnaître l'indépendance de l'Arabie Saoudite".

    L'Ordre du roi Abdel Aziz, distinction suprême de l'Arabie Saoudite, a été institué par un décret royal de 1977 en l'honneur du fondateur de l'Etat saoudien contemporain.

    Cet ordre est attribué à des chefs d'Etats étrangers pour les efforts déployés en vue de renforcer l'amitié et la coopération entre les pays et pour une grande contribution au développement des rapports bilatéraux. Cette décoration a été notamment remise au président Jacques Chirac, au président chinois Hu Jintao, et au président pakistanais Pervez Musharraf.

    Dossier:
    Tournée de Poutine au Proche-Orient (23)

    Lire aussi:

    Le roi d'Arabie saoudite à Moscou, un événement emblématique, selon Poutine
    1è visite officielle d’un roi d’Arabie saoudite en Russie: le roi Salmane arrive à Moscou
    Riyad cherche de nouveaux partenaires, et pas à «remplacer» les anciens
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik