Ecoutez Radio Sputnik
    International

    ABM: les Etats-Unis cherchent à dévaloriser la dissuasion nucléaire russe et chinoise (Nezavissimaïa gazeta)

    International
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 5 mars - RIA Novosti. L'intention de Washington d'entraîner l'Ukraine dans la création d'un système global de défense antimissile s'inscrit dans la politique de supériorité militaire indiscutable visant à dévaloriser le potentiel de missiles nucléaires de la Russie et de la Chine. La défense contre les pays "voyous" n'est qu'un prétexte pour déployer l'infrastructure globale de la défense antimissile.

    Pour l'instant, Washington met en place les échelons terrestre et maritime de ce système. A l'avenir, il est prévu de développer un troisième échelon: des moyens spatiaux de frappe des missiles balistiques intercontinentaux. A cette fin, la Maison Blanche a adopté une conception visant à un contrôle global de l'espace circumterrestre. Il ne sera pas difficile d'agrandir l'infrastructure terrestre déjà créée. Là où sont déployés 10 missiles, il est bien plus facile d'en ajouter 100 autres que de répartir à zéro.

    En 2000, la Russie et les Etats-Unis ont signé un mémorandum sur la création d'un centre commun d'échange de données provenant des systèmes de préalerte et d'information sur les lancements de missiles. Mais ce mémorandum n'a jamais été mis en oeuvre. Cette année, il est en passe d'être tout à fait oublié grâce aux efforts des Américains. Washington a choisi la confrontation avec la Russie dans le domaine de la défense contre les menaces des missiles nucléaires. Les Etats-Unis ont dénoncé le traité ABM et se sont assuré les coudées franches en vue de s'arroger une supériorité globale dans le monde.

    Si les trois échelons de la défense antimissile américaine sont déployés, les forces de dissuasion nucléaire de la Russie seront sérieusement dévalorisées, ce qui permettra à Washington, en position de force, de dicter sa volonté.

    "En ce qui concerne l'installation éventuelle d'un radar de la défense antimissile en Géorgie, il faut prendre en considération ses caractéristiques. Si son rayon de détection est étroit, s'il est dirigé vers l'Iran, alors le radar est destiné à assurer la détection préalable des lancements de missiles, comme le déclare le Pentagone. Mais s'il est puissant, à l'instar de celui qu'il est prévu de construire en République tchèque, il est dans ce cas parfaitement évident que le radar caucasien sera dirigé vers le polygone de Kapoustine Iar où l'on teste les charges des missiles intercontinentaux. En fin de compte, le Pentagone peut obtenir des renseignements précieux sur les forces russes de dissuasion nucléaire et la menace hypothétique pour la sécurité de la Russie peut s'avérer prochainement tout à fait réelle.

    (Viktor Iessine, ex-chef de l'état-major général des Troupes de missiles stratégiques)

    RIA Novosti décline toute responsabilité quant au contenu des articles tirés de la presse.

    Lire aussi:

    État-major russe: la Russie doit se préparer à une frappe nucléaire US
    Quelles sont les capacités des ABM stratégiques russe?
    Washington et Tokyo forcent la Chine à perfectionner son arsenal nucléaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik