Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Crise en Ukraine: la Douma reste très attentive (députée russe)

    International
    URL courte
    0 2 0 0
    MOSCOU, 9 avril - RIA Novosti. La Douma (Chambre basse du parlement russe) n'a pas reçu de demande de la part de la Rada suprême (parlement ukrainien) d'envoyer des médiateurs et des observateurs au règlement de la crise politique en Ukraine, a appris lundi à RIA Novosti Lioubov Sliska.

    La première vice-présidente de la Douma Mme Sliska "coiffe" les rapports interparlementaires de la Chambre basse du parlement.

    Quoi qu'il en soit, a fait remarquer la parlementaire, si une telle demande vient, elle "ne restera évidemment pas sans réponse".

    Et de rappeler qu'en 2004 au moment du dénouement d'une crise politique en Ukraine quand les autorités ukrainiennes n'avaient pas pu très longtemps dresser le bilan des élections présidentielles, c'était le président de la Douma Boris Gryzlov qui avait participé, en tant que médiateur, aux négociations.

    Somme toute, Lioubov Sliska a qualifié d'"impasse" l'actuelle situation en Ukraine. Selon la première vice-présidente de la Douma, "le président Iouchtchenko manque de volonté politique" pour régler la situation.

    Les divergences entre l'exécutif et le pouvoir législatif font souffrir avant tout les simples Ukrainiens, a indiqué la parlementaire russe. Et d'ajouter que l'actuelle instabilité en Ukraine dure déjà depuis près de trois ans.

    La Rada suprême a exhorté la communauté internationale d'envoyer en Ukraine des représentants officiels, tant médiateurs qu'observateurs, qui veillent à l'évolution de la crise politique dans le pays.

    L'actuelle crise politique en Ukraine a éclaté suite à la défection de onze députés d'opposition de la Rada suprême (parlement ukrainien), et notamment du Bloc de Ioulia Timochenko (BIT) et du bloc pro-présidentiel Notre Ukraine, qui avaient rallié la coalition formée par le Parti des régions, le Parti communiste et le Parti socialiste. Le président Viktor Iouchtchenko y a réagi en signant un décret de dissolution de la Rada et a annoncé des élections législatives anticipées pour le 27 mai prochain. Les députés ont qualifié d'anticonstitutionnel ce décret présidentiel et refusé de s'y plier.

    Un groupe de députés s'est adressé à la Cour constitutionnelle pour qu'elle statue sur la conformité envers la Loi fondamentale du fameux décret présidentiel de dissolution de la Rada.

    Lire aussi:

    Porochenko destitué? Du moins, il aurait «mérité d’être évincé du pouvoir 5 fois»
    Le saviez-vous? Les Grecs antiques parlaient ukrainien (ou pas)
    L’adhésion de l’Ukraine à l’Otan amènera à un durcissement des défis géopolitiques
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik