Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Russie et le Qatar souhaitent coopérer dans le secteur pétrogazier

    International
    URL courte
    Conférence gazière de Doha (10)
    0 401

    Le Qatar et la Russie ont créé un comité conjoint pour promouvoir la coopération dans le secteur énergétique.

    ABOU DHABI, 10 avril - RIA Novosti. Le Qatar et la Russie ont créé un comité conjoint pour promouvoir la coopération dans le secteur énergétique.

    Une décision ad hoc a été prise à l'issue de négociations entre le vice-premier ministre et ministre qatari de l'Energie et de l'Industrie, Abdallah Al-Attiyah, d'une part, et le ministre russe de l'Industrie et de l'Energie, Viktor Khristenko, et le patron de Gazprom, Alexeï Miller, de l'autre. Le comité sera formé sur la base de Gazprom et de la Société pétrolière du Qatar, a annoncé mardi le quotidien Arraya paraissant à Doha.

    Ces pourparlers étaient "importants et se sont avérés fructueux", a déclaré le vice-premier ministre quatari interrogé par Arraya, en relevant qu'ils se poursuivraient à Moscou au mois de juin prochain, dans le cadre de la visite qu'Abdallah Al-Attiyah effectuera dans la capitale russe sur l'invitation de Viktor Khristenko.

    "Les pourparlers porteront sur la coopération entre la Société pétrolière du Qatar et des sociétés russes. Les parties y poursuivront le dialogue engagé à Doha sur le développement de la coopération bilatérale. Nous envisagerons ce que nous pouvons faire en matière d'investissements conjoints dans la prospection et la mise en valeur (des ressources énergétiques) ainsi que dans l'industrie pétrochimique", a dit le vice-premier ministre cité par Arraya.

    S'agissant des perspectives de la coopération entre le Qatar et la Russie dans le secteur gazier, Abdallah Al-Attiyah a fait valoir "l'existence de nombreuses possibilités de collaboration, surtout compte tenu que les deux pays sont les plus gros producteurs mondiaux de gaz naturel et liquéfié.

    Evaluant le bilan du sixième forum international des pays exportateurs de gaz, qui s'est tenu lundi à Doha avec la participation d'une bonne dizaine de pays, dont la Russie, Abdallah Al-Attiyah a dit que le forum avait "atteint ses objectifs". Il s'est prononcé pour le développement de cette union, en soulignant que le travail accompli à Doha "porterait ses fruits au forum suivant qui se tiendra l'année prochaine en Russie", a indiqué le quotidien Arraya.

    Les plus grands exportateurs de gaz réunis à Qatar ont décidé de mettre en place un groupe de coordination de haut niveau, qui sera chargé d'élaborer un mécanisme de formation des prix sur le marché du gaz. La Russie sera le coordinateur de ce groupe.

    Pour les réserves de gaz naturel, le Qatar (25.900 milliards de mètres cubes) occupe la deuxième position dans le monde derrière la Russie (47.800 milliards de mètres cubes). Depuis dix ans ce pays développe activement son secteur gazier. Une usine de liquéfaction de gaz d'une capacité annuelle de 7,4 millions de tonnes de gaz liquide est entrée en service au Qatar au mois de février dernier.

    Deux autres unités de liquéfaction de gaz seront lancées en 2008 et 2009, chacune d'une capacité annuelle de 7,8 millions de tonnes. La production de l'une d'elles sera livrée à la Chine, celle de la deuxième ira aux Etats-Unis. A la fin de la décennie le Qatar produira chaque année près de 37 millions de tonnes de gaz liquéfié qui sera également vendu à la République de Corée, à l'Inde, à Taiwan, à l'Italie et à l'Espagne.

    Dossier:
    Conférence gazière de Doha (10)

    Lire aussi:

    Crise arabe: les pays du Golfe remontés contre le Qatar
    Le chef de la diplomatie qatarie trouve «étranges» les accusations de Trump
    Le Qatar projette d'acheter des technologies russes de systèmes de DCA
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik