Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Un analyste russe prédit des troubles massifs en Ukraine

    International
    URL courte
    Crise politique en Ukraine (196)
    0 0 0 0

    L'opposition "extrémiste" pourrait prochainement provoquer des troubles massifs en Ukraine, a indiqué lundi à Moscou l'analyste politique russe Sergueï Markov.

    MOSCOU, 10 avril - RIA Novosti. L'opposition "extrémiste" pourrait prochainement provoquer des troubles massifs en Ukraine, a indiqué lundi à Moscou l'analyste politique russe Sergueï Markov.

    "Des extrémistes poussent le président ukrainien Viktor Iouchtchenko à un coup d'Etat pour que la dissolution absolument anticonstitutionnelle du parlement soit suivie du limogeage tout aussi anticonstitutionnel du gouvernement et du recours à la force", a-t-il déclaré dans une interview à RIA Novosti.

    Dans le même temps, a-t-il constaté, ces projets ont subi un coup dur quand Renata Wohlwend, co-rapporteur de la Commission de suivi de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) sur l'Ukraine, a vivement critiqué le comportement du président.

    Dans une interview publiée lundi par un quotidien ukrainien, Mme Wohlwend avait déclaré ouvertement que Viktor Iouchtchenko n'avait pas de motifs juridiques pour dissoudre le parlement tout en ajoutant que si le décret présidentiel était reconnu anticonstitutionnel, le chef de l'Etat serait obligé de démissionner.

    Ces événements ne manqueront pas de ramener l'Ukraine à deux ou trois ans en arrière sur le plan de l'évolution des institutions démocratiques, avait estimé la parlementaire en accusant, de fait, Viktor Iouchtchenko de devenir un deuxième Leonid Koutchma.

    Pour Renata Wohlwend, le président bloque le travail de la Cour constitutionnelle, et c'est la raison pour laquelle sa décision de dissoudre parlement sera étudiée par la Commission européenne pour la démocratie par le droit. Cette commission, plus connue sous le nom de Commission de Venise, ville où elle se réunit, est un organe consultatif du Conseil de l'Europe sur les questions constitutionnelles.

    "Le verdict sera assez évident, car n'importe quel juriste compétent vous dira qu'il s'agit d'une décision anticonstitutionnelle", a souligné M. Markov sur un ton convaincu.

    De telles déclarations émanant d'un représentant de l'APCE représentent, aux yeux de M. Markov, "une défaite cinglante pour Viktor Iouchtchenko et les forces extrémistes". D'après lui, les "extrémistes" n'ont qu'une voie à suivre, celle d'organiser au plus vite des troubles massifs.

    "Il existe une menace réelle que des troubles soient organisés mardi et mercredi", a résumé l'expert.

    Une crise politique s'est déchaînée en Ukraine après la défection de 11 députés du parti pro-présidentiel Notre Ukraine et du bloc de Ioulia Timochenko qui ont rejoint la coalition majoritaire regroupant le Parti des régions, le Parti socialiste et le Parti communiste. Le 2 avril, Viktor Iouchtchenko a signé un décret portant dissolution du parlement. Par ce même décret, il a fixé les nouvelles élections législatives au 27 mai prochain. Le parlement a refusé d'obtempérer en jugeant le décret contraire à la Constitution.

    Dossier:
    Crise politique en Ukraine (196)

    Lire aussi:

    Timochenko compare le virus Petya à Piotr Porochenko
    Moscou juge nécessaire d’éviter la propagation de la crise au Conseil de l’Europe
    Le saviez-vous? Les Grecs antiques parlaient ukrainien (ou pas)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik