Ecoutez Radio Sputnik
    International

    L'Arménie travaille avec les superpuissances au lieu de spéculer sur leurs contradictions (premier ministre)

    International
    URL courte
    0 1 0 0
    EREVAN, 10 avril - RIA Novosti. L'Arménie préfère travailler avec les superpuissances au lieu de spéculer sur leurs contradictions, a déclaré le premier ministre arménien Serge Sarkissian dans une interview au Financial Times.

    "On peut ou bien spéculer sur les contradictions des superpuissances, ou bien travailler avec celles-ci. Nous préférons travailler, car il y a déjà trop de conflits dans notre région", a indiqué le chef du gouvernement arménien.

    L'Arménie rejoindra peut-être l'Union européenne à un moment donné, mais elle n'a pas l'intention d'adhérer à l'OTAN, bien qu'elle coopère étroitement avec l'Alliance, a-t-il en outre affirmé.

    Selon le journal, le premier ministre arménien ne considère pas la "révolution des roses" en Géorgie, dirigée contre l'influence russe, comme un exemple à suivre.

    "Serge Sarkissian a déclaré que, malgré ses contacts avec d'influents émigrés résidant aux Etats-Unis, Erevan maintiendrait son amitié avec Moscou et ne soutiendrait pas l'installation d'une base américaine dans un Caucase en mutations", rapporte le Financial Times.

    Le premier ministre a également déclaré qu'il était favorable au rétablissement des rapports avec la Turquie, estimant que les cadences de développement de l'Arménie s'accéléreraient dans les conditions de relations normales avec ses grands voisins. "Bien que des pourparlers sans préalables aient été proposés à la Turquie, elle y a opposé son refus du compromis", a ajouté le premier ministre arménien.

    Serge Sarkissian a en outre critiqué le rééquipement de l'armée azerbaïdjanaise, le qualifiant de "cliquetis d'armes".

    Lire aussi:

    L’Arménie refuse de participer aux exercices de l’Otan en Géorgie
    Une ancienne église arménienne démontée pour ériger une mosquée en Turquie
    Haut-Karabakh: l'armée azerbaïdjanaise pilonne l'armée arménienne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik