Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le transfert du monument au Soldat libérateur n'aura pas d'incidence sur les relations avec Moscou (président estonien)

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    Le transfert du monument au Soldat libérateur qui se dresse dans le centre de Tallinn n'aura pas d'incidences sérieuses sur les rapports russo-estoniens, estime le président de l'Estonie, Toomas Hendrik Ilves.

    TALLINN, 10 avril - RIA Novosti. Le transfert du monument au Soldat libérateur qui se dresse dans le centre de Tallinn n'aura pas d'incidences sérieuses sur les rapports russo-estoniens, estime le président de l'Estonie, Toomas Hendrik Ilves.

    "Je ne pense pas que cette chose puisse avoir de graves conséquences politiques", a dit Toomas Hendrik Ilves interrogé par des lecteurs de BBCRussian.com et du portail Internet russe Rambler.ru.

    Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, n'est pas du même avis puisqu'il a déclaré que le transfert de ce monument compliquerait sérieusement les rapports des deux pays.

    Le président estonien a souligné que son pays en tant qu'Etat souverain avait le droit de décider ce qu'il devait faire sur son territoire.

    "Bien sûr, j'aurais préféré que le règlement de cette question ait fait l'objet d'un dialogue avec la partie russe. Seulement ce dialogue a pratiquement été inexistant, il a été substitué par des clameurs indignées contre l'Estonie. En cas de changement d'attitude nous pourrions débattre cette question", a relevé Toomas Hendrik Ilves.

    La Loi sur les monuments soviétiques adoptée par le parlement estonien permet la réinhumation des dépouilles de soldats qui avaient été enterrés en des lieux jugés non appropriés.

    En vertu de cette loi, la décision de réinhumer ou de transférer des monuments funéraires commémoratifs est prise par le ministre estonien de la Défense à partir de recommandations de la commission des cimetières militaires. Si les restes des soldats ensevelis aux pieds du Soldat de bronze sont réinhumés, alors le monument sera démonté et transféré à un autre endroit.

    Le 2 avril, le ministre estonien de la Défense, Jurgen Liji, a adressé à la mairie de Tallinn une lettre l'informant que les préparatifs de la réinhumation et de l'indentification des dépouilles des soldats soviétiques commenceraient dès ce mois-ci.

    Treize soldats soviétiques tombés au cours de la libération de l'Estonie en automne 1944 ont été enterrés aux pieds du monument au Soldat libérateur érigé en 1947 sur la colline Tonismagi à Tallinn. Au total, on recense en Estonie quelque 450 cimetières militaires datant de la Seconde Guerre mondiale. 50.000 soldats soviétiques y reposent.

    Lire aussi:

    À Varsovie, des Polonais protestent contre la démolition des monuments soviétiques
    Pas de menace russe pour l’Estonie, estime le Président finlandais
    L’Otan toujours plus présente en Estonie, Moscou s’inquiète
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik