Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Irak: remplacer les troupes américaines par une force internationale (responsable irakien)

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    Les troupes américaines devraient se retirer d'Irak en reconnaissant que le règlement militaire du problème irakien est inconsistant, a déclaré à Washington Ali Allawi, conseiller du premier ministre irakien, lors d'une conférence qui s'est tenue à l'occasion de la publication de son livre.

    MOSCOU, 10 avril - RIA Novosti. Les troupes américaines devraient se retirer d'Irak en reconnaissant que le règlement militaire du problème irakien est inconsistant, a déclaré à Washington Ali Allawi, conseiller du premier ministre irakien, lors d'une conférence qui s'est tenue à l'occasion de la publication de son livre.

    "Les troupes américaines devraient être remplacées par une force internationale ayant pour mission de soutenir un nouveau système fédéral", a indiqué M. Allawi, ancien ministre irakien des Finances, de la Défense et du Commerce.

    Le livre d'Ali Allawi intitulé "Occupation de l'Irak: gagner la guerre, perdre la paix" exprime une attitude très critique à l'égard de la politique des Etats-Unis en Irak.

    Accusant l'administration Bush "d'arrogance" et de "colossale ignorance", Ali Allawi invite à régler les problèmes de la sécurité au Moyen-Orient par un congrès international spécial qui ne s'occuperait pas du problème palestinien.

    "Le processus d'adoption de décisions est paralysé par les jeux du partage des pouvoirs entre les communautés chiite, sunnite et kurde", ce qui constitue la cause de l'instabilité extrême en Irak, estime Ali Allawi.

    Selon lui, on ne pourra établir de contrôle sur le pays qu'en créant "de nouvelles autorités régionales aux moyens et aux pouvoirs élargis". Quant aux autorités fédérales, elles devront agir en qualité d'arbitre entre les régions.

    "Les questions de sécurité doivent être décentralisées tant que la confiance mutuelle ne se rétablira pas entre les communautés", a avancé en outre Ali Allawi.

    Lire aussi:

    «Réunir les armées syrienne et irakienne» pour combattre le terrorisme
    Bagdad n’entend pas s’ingérer dans les affaires intérieures de ses voisins
    L’Irak veut voir les entreprises russes participer à la reconstruction du pays
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik