Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Les Libanais doivent trouver eux-mêmes la sortie de la crise politique (Moscou)

    International
    URL courte
    0 0 11
    MOSCOU, 10 avril - RIA Novosti. Les forces politiques du Liban doivent élaborer elles-mêmes les paramètres de leur coopération pour désamorcer la crise politique qui ravage le pays depuis l'assassinat de l'ex-premier ministre libanais Rafic Hariri, estime-t-on à Moscou.

    "Les paramètres de la coopération des forces politiques au Liban doivent être élaborées par ces mêmes forces politiques", a déclaré mardi lors d'une conférence de presse à RIA Novosti Sergueï Prikhodko, assistant du président russe.

    C'est ainsi qu'il a notamment commenté à la demande d'un journaliste la prise de position de la Russie face à la situation actuelle au Liban.

    Cela dit, Sergueï Prikhodko a fait remarquer que la décision sur une telle coopération devait correspondre aux intérêts de toutes les parties concernées.

    Et d'ajouter que "cela doit être une décision qui prévoie une coopération énergique des Etats avec un tribunal international" (chargé d'enquêter sur les circonstances de l'assassinat de l'ancien premier ministre du Liban). Quoi qu'il en soit, a estimé l'assistant du chef de l'Etat russe, "le potentiel pour l'adoption de telles décisions n'est pas du tout épuisé à l'intérieur même du Liban".

    "Nous préconisons une enquête impartiale sur toutes les circonstances de l'assassinat de l'ex-premier ministre libanais Rafic Hariri", a souligné Sergueï Prikhodko.

    Moscou l'a plus d'une fois déclaré, et "cette position de Moscou ne changera pas", a-t-il noté.

    "Nous sommes prêts à coopérer le plus étroitement avec toutes les parties intéressées, tant avec les membres permanents du Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations Unies qu'avec tous les autres Etats (sur cette question)", a rappelé en conclusion l'assistant du président de la Fédération de Russie.

    Lire aussi:

    Beyrouth compte renforcer ses liens économiques avec Moscou
    Cherche-t-on à soulever les Libanais contre les réfugiés syriens?
    Pourquoi les sanctions US contre le Hezbollah inquiètent tant les Libanais?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik