Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Nucléaire iranien: l'attitude de l'UE reste invariable (Solana)

    International
    URL courte
    0 2 0 0
    BRUXELLES, 10 avril - RIA Novosti. L'attitude du Conseil de l'Union européenne (UE) face au programme nucléaire de l'Iran reste inchangée, a fait savoir mardi à RIA Novosti le service de presse du Haut représentant de l'UE pour la politique étrangère et de sécurité commune, Javier Solana.

    "Nous avons pris note de la déclaration du président de l'Iran Mahmoud Ahmadinejad. Quoi qu'il en soit, notre attitude y reste invariable: nous exhortons Téhéran à mettre en application la résolution adoptée par le Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations Unies", a précisé un collaborateur du service de presse de Javier Solana.

    Toujours est-il, a poursuivi l'interlocuteur de RIA Novosti, que l'Union européenne espère la reprise des négociations entre Bruxelles et Téhéran sur le dossier nucléaire iranien.

    Cela dit, l'homme n'a pas exclu qu'une nouvelle conversation téléphonique puisse avoir lieu sous peu entre le Haut représentant de l'UE et Ali Larijani, le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale de l'Iran, chargé des questions nucléaires. Et de rappeler que Javier Solana et Ali Larijani se sont déjà contactés par téléphone la semaine dernière et ont convenu d'un nouvel entretien dans les jours qui viennent.

    Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a annoncé la veille que l'Iran passait de la recherche en matière d'enrichissement d'uranium à une production industrielle de combustible nucléaire. Qui plus est, le leader iranien n'a même pas exclu que la République islamique puisse se retirer du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP).

    Lire aussi:

    L’Iran prêt à reprendre la production d’uranium enrichi dans un délai de 5 jours
    L’Iran pourra-t-il enrichir de l’uranium pour fabriquer une bombe atomique?
    «Сonséquences imprévues»: comment les sanctions US contre l'Iran frapperont UE
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik