Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Conseil de sécurité: pas de réaction aux déclarations de Téhéran avant l'expiration des 60 jours (Londres/Washington)

    International
    URL courte
    0 1 0 0
    NATIONS UNIES, 11 avril - RIA Novosti. Le Conseil de sécurité de l'ONU ne réagira pas au refus de Téhéran de se plier à ses exigences ni aux déclarations iraniennes sur l'enrichissement industriel de l'uranium avant l'expiration des 60 jours accordés par la résolution 1747, ont déclaré les ambassadeurs américain et britannique aux Nations unies.

    La résolution du Conseil de sécurité durcissant les sanctions contre l'Iran en raison de son refus de renoncer à l'enrichissement de l'uranium a été unanimement adoptée le 24 mars dernier. Le délai fixé pour le rapport de l'AIEA sur les résultats de l'exécution des exigences de la communauté internationale expirera le 24 mai.

    L'ambassadeur américain à l'ONU Alejandro Wolff a annoncé que le Conseil de sécurité durcirait le régime des sanctions si Téhéran méprisait les exigences de sa dernière résolution.

    "Les déclarations du président iranien n'améliorent pas la situation. A mon avis, le Conseil de sécurité reviendra à la question du durcissement des sanctions", a indiqué M. Wolff.

    La déclaration faite par Mahmoud Ahmadinejad témoigne à nouveau du fait que l'Iran méprise l'avis de la communauté internationale, a-t-il ajouté.

    Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a affirmé lundi que l'Iran faisait à présent partie des pays qui produisent du combustible nucléaire à une échelle industrielle et répété que son pays ne céderait pas à la pression extérieure.

    Lire aussi:

    L’Iran pourra-t-il enrichir de l’uranium pour fabriquer une bombe atomique?
    L’Iran prêt à reprendre la production d’uranium enrichi dans un délai de 5 jours
    «Сonséquences imprévues»: comment les sanctions US contre l'Iran frapperont UE
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik