Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Kwasniewski arrive dans une Ukraine en pleine crise politique

    International
    URL courte
    Crise politique en Ukraine (196)
    0 0 0 0

    L'ancien président polonais Aleksander Kwasniewski vient d'arriver à Kiev à l'heure où l'Ukraine traverse une crise politique grave consécutive à la dissolution du parlement, a annoncé mercredi une source diplomatique citée par l'agence de presse polonaise PAP.

    VARSOVIE, 11 avril - RIA Novosti. L'ancien président polonais Aleksander Kwasniewski vient d'arriver à Kiev à l'heure où l'Ukraine traverse une crise politique grave consécutive à la dissolution du parlement, a annoncé mercredi une source diplomatique citée par l'agence de presse polonaise PAP.

    Interrogé mardi par la chaîne de télévision polonaise TVN, M. Kwasniewski avait indiqué qu'il n'avait pas encore décidé s'il devait ou non se rendre à Kiev et qu'il ne s'y rendrait en aucun cas en qualité de médiateur.

    Des analystes locaux affirment qu'un départ aussi rapide de l'ex-président polonais pour l'Ukraine peut signifier que le président Viktor Iouchtchenko et le premier ministre Viktor Ianoukovitch ont réclamé son assistance.

    "La Pologne et la Lituanie sont les pays membres de l'UE les plus proches de l'Ukraine", avait indiqué mardi l'actuel président polonais Lech Kaczynski, répondant à la question de savoir si les Vingt-Sept devaient s'impliquer dans le règlement de la crise politique en Ukraine.

    Le 5 avril dernier, M. Kaczynski n'avait pas exclu que la Pologne puisse participer au règlement de la crise politique en Ukraine.

    "Si les autorités ukrainiennes le souhaitent, nous participerons aux négociations", avait-il promis, avant d'ajouter que les Polonais seraient "fiers" de pouvoir aider leurs voisins.

    Le président polonais avait également remercié son prédécesseur Aleksander Kwasniewski pour avoir pris une part active dans le règlement de la crise politique en Ukraine lors de la "révolution orange" de 2004.

    Le chef adjoint du secrétariat de la présidence ukrainienne, Alexandre Tchaly, a pour sa part déclaré mardi que l'Ukraine n'envisageait pas pour l'instant d'inviter des médiateurs étrangers pour régler la crise politique intérieure.

    "Nous sommes parfaitement persuadés que les ressources internes pour normaliser la situation ne sont pas épuisées. Le président et le premier ministre poursuivent le dialogue", a souligné M. Tchaly.

    Une crise politique s'est déchaînée en Ukraine après la défection de 11 députés du parti pro-présidentiel Notre Ukraine et du bloc de Ioulia Timochenko qui ont rejoint la coalition majoritaire regroupant le Parti des régions, le Parti socialiste et le Parti communiste. Le 2 avril, Viktor Iouchtchenko a signé un décret portant dissolution du parlement. Par ce même décret, il a fixé les nouvelles élections législatives au 27 mai prochain. Le parlement a refusé d'obtempérer en jugeant le décret contraire à la Constitution.

    Dossier:
    Crise politique en Ukraine (196)

    Lire aussi:

    Bandera, génocide et pogroms: l'Ukraine et la Pologne en plein désamour
    Donald Tusk responsable de la mort du Président polonais Kaczynski?
    «Personnellement, je ne vois pas en rose l’avenir de l’Ukraine»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik