Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: le gouvernement va demander au président de suspendre le décret de dissolution de la Rada

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    Le cabinet des ministres ukrainien a l'intention de demander au président Viktor Iouchtchenko de suspendre le décret sur la dissolution de la Rada suprême (parlement) en raison du report de la réunion de la Cour constitutionnelle qui doit statuer sur la validité de cet arrêté.

    KIEV, 11 avril - RIA Novosti. Le cabinet des ministres ukrainien a l'intention de demander au président Viktor Iouchtchenko de suspendre le décret sur la dissolution de la Rada suprême (parlement) en raison du report de la réunion de la Cour constitutionnelle qui doit statuer sur la validité de cet arrêté.

    "Je propose d'examiner un message au président ukrainien, dont l'un des points principaux doit concerner la suspension du décret présidentiel en raison du report de l'examen de l'affaire à la Cour constitutionnelle", a déclaré le premier ministre ukrainien Viktor Ianoukovitch, ouvrant mercredi une réunion du gouvernement.

    Selon lui, si le président suspend le décret, "il s'agira du premier geste vers un retour au calme au sein de la société."

    "S'il ne le fait pas, les conséquences - imprévisibles - pèseront sur sa conscience", a relevé Viktor Ianoukovitch.

    Il a rappelé que cinq juges de la Cour constitutionnelle avaient refusé mardi d'examiner l'affaire sans indiquer les raisons de leur refus.

    "Que cela reste sur leur conscience, et sur celle de ceux qui les y ont poussés. Mais mépriser les intérêts du pays et des paisibles citoyens... Ceux qui estiment pouvoir être au-dessus de ces intérêts auraient dû bien réfléchir", a déclaré le premier ministre ukrainien.

    Le 2 avril, Viktor Iouchtchenko a signé un décret sur la dissolution du parlement et fixé la date des élections anticipées au 27 mai, ce qui a provoqué une crise politique en Ukraine. Le président a ainsi réagi au passage de 11 députés des groupes d'opposition à la coalition de la majorité au parlement.

    Qualifiant ce décret d'anticonstitutionnel, la coalition a adressé un recours à la Cour constitutionnelle qui devait amorcer mercredi l'examen des détails de l'affaire. Mardi, la réunion de la cour qui doit se prononcer sur la validité du décret a été reportée au 17 avril.

    Lire aussi:

    Les États de New York et Washington contesteront le décret de Trump sur l’immigration
    Et si le décret de Trump sur l’immigration était de nouveau bloqué?
    Le nouveau décret migratoire de Trump suspendu par un autre juge fédéral
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik