Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Géorgie salue une loi américaine facilitant son adhésion à l'OTAN

    International
    URL courte
    0 2 0 0
    TBILISSI, 12 avril - RIA Novosti. La Géorgie s'est félicitée mercredi dernier de la signature par le président américain George W. Bush d'une loi censée faciliter l'admission de nouveaux membres dans l'OTAN et stimuler les réformes dans lesdits pays.

    Le nouvelle loi intitulée "Acte sur la consolidation de la liberté de l'OTAN" apporte "l'appui le plus cordial aux aspirations de la Géorgie à rejoindre l'OTAN sur la base des réformes démocratiques. La Géorgie considère ce texte comme une importante motivation de poursuivre les réformes et de contribuer à la sécurité mondiale", a annoncé le ministère géorgien des Affaires étrangères dans un communiqué cité par l'agence News Georgia.

    Cette loi est "un témoignage évident du soutien apporté par les Etats-Unis à l'élargissement de l'OTAN et à la stratégie de la Géorgie en vue de l'adhésion à l'Alliance atlantique", a souligné la diplomatie géorgienne.

    "La Géorgie est fermement déterminée à exploiter efficacement les mécanismes existants de coopération avec l'OTAN tels que le Plan individuel pour le partenariat (IPAP) et le Dialogue intensifié (ID) en vue de passer à un niveau supérieur de coopération avec l'Alliance atlantique, celui du Plan d'action pour l'adhésion à l'OTAN (MAP)", a insisté le ministère.

    "L'adoption d'un Plan d'actions pour l'adhésion à l'OTAN garantirait l'irréversibilité des réformes en Géorgie et la stabilité de sa politique visant à construire un Etat démocratique fort", a-t-on précisé à Tbilissi.

    Le 10 avril dernier, le président américain George W. Bush a signé l'Acte sur la consolidation de la liberté de l'OTAN, une loi visant à promouvoir l'intégration de l'Albanie, de la Croatie, de la Macédoine, de la Géorgie et de l'Ukraine au sein de l'Alliance atlantique.

    "La stabilité et la sécurité durables en Europe nécessitent une intégration militaire, économique et politique des démocraties nouvellement instaurées au sein des structures européennes en place", précisait la loi américaine.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    L’Arménie refuse de participer aux exercices de l’Otan en Géorgie
    L'Otan crée un catalogue de «mythes russes»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik