Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Turquie exige de l'Irak de contrer les séparatistes kurdes

    International
    URL courte
    0 2 0 0
    ANKARA, 12 avril - RIA Novosti. Ankara exige de Bagdad qu'il donne suite à la note que le gouvernement turc lui a envoyée pour réclamer l'adoption de mesures nécessaires afin de contrer les séparatistes kurdes retranchés dans le nord de l'Irak, a déclaré jeudi le premier ministre turc Tayyip Erdogan.

    "Nous allons suivre de près la mise en application par l'Irak de notre note", a dit M. Erdogan, répondant aux questions des journalistes à Ankara.

    On lit notamment dans cette note du gouvernement turc, approuvée cette semaine par le Conseil de sécurité nationale de la Turquie, qu'Ankara peut adopter lui-même des mesures qui s'imposent pour empêcher le passage de commandos séparatistes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) du nord de l'Irak sur le territoire turc.

    "La patience de la Turquie éprouvée par un nombre sans cesse croissant d'attaques terroristes de la part des commandos du PKK, retranchés dans le Nord de l'Irak, est déjà à sa limite. Si les autorités irakiennes ferment les yeux sur les agissements de cette organisation terroriste et ne prennent pas de mesures énergiques pour contrer la terreur, la Turquie pourra elle-même user de ses droits qui lui sont attribués par le droit international en matière de lutte contre la terreur", indique la note du gouvernement turc.

    Selon des sources militaires turques, quelque 3.500 commandos kurdes se sont retranchés dans le nord de l'Irak et passent périodiquement sur le territoire turc pour y perpétrer des actes de subversion et de terreur.

    Le conflit opposant la Turquie au PKK qui mène depuis 1984 une lutte armée pour la création dans le sud-est de la Turquie d'un soi-disant Kurdistan indépendant s'est d'ores et déjà soldé par la mort de plus de 37 000 personnes. Les autorités turques refusent catégoriquement d'engager un dialogue avec les séparatistes et envisagent d'en finir par la force avec le Parti des travailleurs du Kurdistan.

    Lire aussi:

    La Turquie frappe des Kurdes en Syrie et en Irak sans coordination avec la coalition US
    L’armée turque tue 13 militants kurdes en Irak
    Bras droit d’Erdogan: «Il est possible que l’on frappe les soldats US au nord de la Syrie»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik