Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Iouchtchenko appelle au règlement "politique" de la crise en Ukraine

    International
    URL courte
    Crise politique en Ukraine (196)
    0 0 0 0

    Le président ukrainien Viktor Iouchtchenko a exclu mardi à Bruxelles la possibilité d'un règlement musclé de la crise politique qui secoue l'Ukraine après sa décision controversée de dissoudre le parlement.

    BRUXELLES, 17 avril - RIA Novosti. Le président ukrainien Viktor Iouchtchenko a exclu mardi à Bruxelles la possibilité d'un règlement musclé de la crise politique qui secoue l'Ukraine après sa décision controversée de dissoudre le parlement.

    "Nous n'avons jamais évoqué la possibilité d'un scénario musclé", a-t-il déclaré à l'issue d'un entretien avec le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso.

    "Je commence ma journée de travail en répétant qu'il n'y a aucune présence militaire à Kiev", a souligné M. Iouchtchenko, avant d'appeler ses adversaires à ne pas inviter les gens à se rendre dans la capitale ukrainienne.

    Le président ukrainien a appelé à régler le conflit par des moyens politiques en invitant les parties à donner une évaluation conjointe des raisons de cette crise politique qu'il a qualifiée de "parlementaire".

    Une crise politique s'est déchaînée en Ukraine après la défection de 11 députés de l'opposition "orange" qui ont rejoint la coalition majoritaire dirigée par Viktor Ianoukovitch. Le 2 avril dernier, Viktor Iouchtchenko a signé un décret portant dissolution du parlement. Par ce même décret, il a fixé les nouvelles élections législatives au 27 mai prochain. Le parlement a refusé d'obtempérer en jugeant le décret contraire à la Constitution avant de saisir la Cour constitutionnelle.

    Dossier:
    Crise politique en Ukraine (196)

    Lire aussi:

    Le saviez-vous? Les Grecs antiques parlaient ukrainien (ou pas)
    L’ancien président Ianoukovitch qualifié de «traître» dans le Donbass
    Porochenko charge la Commission constitutionnelle de modifier le statut de la Crimée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik