Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: le premier ministre pourrait envisager la procédure de destitution du président

    International
    URL courte
    Crise politique en Ukraine (196)
    0 0 0 0

    Le premier ministre ukrainien Viktor Ianoukovitch n'a pas exclu mardi à Strasbourg l'impeachment du président Viktor Iouchtchenko si la Cour constitutionnelle d'Ukraine qualifiait d'inconstitutionnel son décret de dissolution du parlement

    STRASBOURG, 17 avril - RIA Novosti. Le premier ministre ukrainien Viktor Ianoukovitch n'a pas exclu mardi à Strasbourg l'impeachment du président Viktor Iouchtchenko si la Cour constitutionnelle d'Ukraine qualifiait d'inconstitutionnel son décret de dissolution du parlement.

    "Si la Cour constitutionnelle ne statue pas en faveur du président, cela aura des conséquences négatives pour Viktor Iouchtchenko, une des variantes étant le lancement de la procédure de destitution", a notamment déclaré le chef du gouvernement ukrainien, intervenant devant les journalistes à l'issue de sa rencontre avec le président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), René van der Linden.

    Mardi, la Cour constitutionnelle d'Ukraine a entamé l'examen de la question de la légitimité du décret du président Iouchtchenko sur la dissolution de la Rada suprême (parlement ukrainien) et l'annonce d'élections législatives anticipées.

    "A l'heure actuelle, nous attendons le verdict de la Cour constitutionnelle, a dit Viktor Iouchtchenko. Nous estimons que toute controverse doit être réglée à la table des négociations".

    Et d'ajouter que Viktor Iouchtchenko aurait pu désamorcer la crise avant même la réunion de la Cour constitutionnelle, en révoquant notamment son décret sur les élections parlementaires anticipées du 27 mai prochain pour trouver par la suite en commun une issue à la crise actuelle.

    "Nous sommes convaincus que les élections doivent avoir lieu dans les délais définis par la Constitution", a insisté Viktor Ianoukovitch.

    "Nous ne prônons aucune mesure déstabilisatrice ni politique ni économique", a signalé le premier ministre ukrainien, rappelant qu'au départ il n'était question d'aucune procédure de mise en accusation du président.

    Dossier:
    Crise politique en Ukraine (196)

    Lire aussi:

    Le saviez-vous? Les Grecs antiques parlaient ukrainien (ou pas)
    L’ancien président Ianoukovitch qualifié de «traître» dans le Donbass
    Kiev veut la prison à perpétuité pour l’ancien Président Ianoukovitch
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik