Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le Conseil interétatique de la Communauté économique eurasiatique se réunit à Astana

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    Le premier ministre russe, Mikhaïl Fradkov, prendra part à la réunion du Conseil interétatique de la Communauté économique eurasiatique (CEEA) qui se tiendra mercredi à Astana (Kazakhstan) au niveau des chefs de gouvernement.

    MOSCOU, 18 avril - RIA Novosti. Le premier ministre russe, Mikhaïl Fradkov, prendra part à la réunion du Conseil interétatique de la Communauté économique eurasiatique (CEEA) qui se tiendra mercredi à Astana (Kazakhstan) au niveau des chefs de gouvernement.

    18 questions sont inscrites à l'ordre du jour: préparation des documents juridiques de l'Union douanière, affinement de la stratégie et de la tactique de développement de la CEEA, conception de l'utilisation efficace de l'eau et des ressources hydro-énergétiques dans la région centrasiatique, etc.

    Une source au sein du gouvernement russe a indiqué que l'année passée les pays membres de la CEEA avaient affiché une dynamique de développement positive. En 2006, le PNB s'est accru en moyenne de 7%, la croissance industrielle a été de 4%. Le chiffre d'affaires du commerce entre les pays de la CEEA s'est monté à 77 milliards de dollars, ce qui représente une progression de près de 30% par rapport à 2005.

    A l'issue de la réunion du Conseil interétatique de la CEEA ses participants rencontreront le président kazakh, Noursoultan Nazarbaïev. Le premier ministre russe, Mikhaïl Fradkov, s'entretiendra aussi avec son homologue kazakh, Karim Massimov. Les deux hommes se pencheront sur des questions se rapportant à la coopération russo-kazakhe et feront le point sur la préparation de l'ordre du jour du sommet Poutine-Nazarbaïev programmé pour le mois de mai.

    Lire aussi:

    Les parties syriennes, dont l'opposition armée, réunies à Astana
    Au téléphone avec Macron, Xi Jinping lui propose de construire la route de la soie
    Kazakhgate, une affaire d’États: scandale politique en France et en Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik