Ecoutez Radio Sputnik
    International

    L'APCE entame un tour d'horizon inédit de la situation des droits de l'homme sur tout le continent

    International
    URL courte
    0 0 0 0
    STRASBOURG, 18 avril - RIA Novosti. Pour la première fois dans l'histoire de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), les députés examineront la situation de la démocratie et des droits de l'homme dans tous les pays membres du conseil.

    Les débats prévus pour mercredi porteront sur trois sujets: la situation des droits de l'homme en Europe, la situation de la démocratie en Europe et le monitoring des engagements pris par les Etats membres devant le Conseil de l'Europe.

    Le projet de résolution sur les droits de l'homme soumis par le Suisse Andreas Gross, parvenu à RIA Novosti, indique qu'il existe des zones géographiques, des "trous noirs", où il est impossible d'assurer le fonctionnement des mécanismes de défense des droits de l'homme du Conseil de l'Europe.

    Il s'agit de la Biélorussie qui n'est pas membre du Conseil de l'Europe (son statut d'invité spécial a été gelé au milieu des années 90) et de certaines régions du territoire de certains Etats membres, dont les autorités ne sont pas universellement reconnues, ou qui échappent au contrôle de ces Etats.

    Le projet exprime une inquiétude, entre autres, devant la situation des droits de l'homme au Nagorny-Karabakh, au Kosovo, en Transnistrie, en Ossétie du Sud, en Abkhazie et dans le Nord de Chypre.

    Dans la résolution qui pourrait être approuvée mercredi par l'APCE, la Russie n'est mentionnée que dans le contexte du Caucase du Nord.

    "Cette session sera la première expérience d'examen durant toute une journée de trois rapports sur la situation de la démocratie et des droits de l'homme en Europe", a déclaré, dans une interview à RIA Novosti, le chef de la délégation russe à l'assemblée, Konstantin Kossatchev.

    "Nous estimons que c'est un progrès important dans l'activité de l'APCE, car c'est ce qui avait été longtemps exigé par la Russie", a-t-il ajouté.

    Lire aussi:

    Moscou juge nécessaire d’éviter la propagation de la crise au Conseil de l’Europe
    11 millions d’euros en moins, l’APCE privée d’un tiers des subventions russes
    La Russie rejoint la commission permanente de l'APCE à Madrid
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik