Ecoutez Radio Sputnik
    International

    L'Iran possède des armements ultramodernes malgré les sanctions de l'Occident (Ahmadinejad)

    International
    URL courte
    Rumeurs d'attaque contre l'Iran (64)
    0 76 0 0

    L'Iran possède des armements et des technologies militaires ultramodernes malgré les sanctions prises par l'Occident depuis plusieurs années interdisant les livraisons d'armes à Téhéran, a déclaré mercredi le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

    TEHERAN, 18 avril - RIA Novosti. L'Iran possède des armements et des technologies militaires ultramodernes malgré les sanctions prises par l'Occident depuis plusieurs années interdisant les livraisons d'armes à Téhéran, a déclaré mercredi le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

    "Certaines puissances hautaines estimaient qu'en prenant des sanctions contre l'Iran interdisant de lui livrer des armements, elles affaibliraient notre armée, mais les jeunes chercheurs iraniens ont su satisfaire les besoins militaires de nos forces armées dans tous les domaines", a affirmé le président dans son discours prononcé à l'occasion de la Journée nationale de l'armée de la République Islamique.

    Selon le président iranien, grâce au travail des spécialistes du complexe militaro-industriel de l'Iran, l'armée iranienne est aujourd'hui dotée des armements et du matériel de guerre les plus modernes.

    "Aujourd'hui, notre armée subvient elle-même à ses besoins", a ajouté Mahmoud Ahmadinejad.

    Il a également indiqué que l'Iran se prononçait pour la paix et la stabilité dans la région et dans le monde, et qu'il était prêt à coopérer avec tous les Etats, sauf le "régime fallacieux d'Israël". Le président a par ailleurs répété que les forces armées de l'Iran étaient capables de repousser n'importe quelle agression extérieure.

    Dossier:
    Rumeurs d'attaque contre l'Iran (64)

    Lire aussi:

    «Сonséquences imprévues»: comment les sanctions US contre l'Iran frapperont UE
    L'Iran intéressé par l'acquisition d'avions civils russes
    En cas de guerre, les ennemis de l'Iran paieront le prix fort
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik