Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Géorgie renforce son armée pour être conforme aux standards de l'OTAN (Bourdjanadzé)

    International
    URL courte
    0 2 0 0

    Ce n'est pas pour régler les conflits par la force, mais pour être conforme aux standards de l'Alliance de l'Atlantique Nord que la Géorgie est en train de renforcer son armée, a déclaré jeudi à Tbilissi la présidente du parlement géorgien Mme Nino Bourdjanadzé.

    TBILISSI, 19 avril - RIA Novosti. Ce n'est pas pour régler les conflits par la force, mais pour être conforme aux standards de l'Alliance de l'Atlantique Nord que la Géorgie est en train de renforcer son armée, a déclaré jeudi à Tbilissi la présidente du parlement géorgien Mme Nino Bourdjanadzé.

    "Certains politiques et hommes d'Etat en Russie estiment que les conflits irrésolus sur le territoire de la Géorgie constitueront un obstacle insurmontable dans la voie de son adhésion à l'OTAN. Une multitude d'insinuations et de déclarations provocatrices ont été émises par nos opposants et nos voisins prétendant notamment que la Géorgie se prépare à la guerre et dépense, par conséquent, d'immenses fonds à la création de ses Forces Armées", a noté Nino Bourdjanadzé, intervenant à l'ouverture des travaux du 65e séminaire de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN Rose-Roth, rapporte l'agence News-Georgia.

    "Tout ce qui se fait aujourd'hui dans la sphère militaire tend à rendre la Géorgie conforme aux standards de l'OTAN et tout est fait pour que la Géorgie crée une armée capable de dissuader ceux qui lui veulent du mal de lever la main sur les intérêts nationaux du pays", a poursuivi la présidente du parlement géorgien.

    "Notre tâche est de faire en sorte que la Géorgie soit un pays pacifique en plein essor. Vous voyez que bien des choses se font aujourd'hui en Géorgie. Et nous n'avons aucun intérêt à ce que les conflits reprennent de plus belle dans le pays ni que la Géorgie soit de nouveau entraînée dans une guerre", a-t-elle ajouté.

    Quoi qu'il en soit, a indiqué Nino Bourdjanadzé, les autorités géorgiennes font tout pour "éviter les provocations".

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    Ex-Présidente du Parlement géorgien: Saakachvili a déclenché le conflit en Ossétie du Sud
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik