Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Sommet de la Ligue arabe 2007: vers un changement positif dans les rapports arabo-israéliens (rapporteur de l'APCE)

    International
    URL courte
    0 4 0 0
    STRASBOURG, 19 avril - RIA Novosti. Le sommet de la Ligue arabe qui s'est tenu en mars 2007 à Riyad (Arabie Saoudite) a créé un contexte plus favorable pour les rapports arabo-israéliens, estime Mikhaïl Marguelov, rapporteur de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) sur le Proche-Orient.

    Selon lui, cette rencontre a confirmé le souhait des Arabes de parvenir à un règlement politique global avec Israël sur la base de l'initiative prise en 2002 à Beyrouth.

    L'initiative de paix de Beyrouth prise par l'Arabie Saoudite et approuvée par le sommet de la Ligue arabe de 2002 propose à Israël la normalisation des rapports avec le monde arabe en échange du retrait des territoires occupés en 1967 et du règlement équitable du problème des réfugiés palestiniens sur la base de la résolution 194 de l'Assemblée générale des Nations Unies.

    Mikhaïl Marguelov salue l'intention du Quartet de médiateurs pour le règlement proche-oriental (Russie, ONU, UE, Etats-Unis) d'inviter à ces rencontres les quatre pays arabes, coparrains du règlement du conflit proche-oriental (Arabie Saoudite, Egypte, Jordanie, Emirats arabes unis).

    En ce qui concerne les autres conditions du règlement proche-oriental avancées par le Quartet, Mikhaïl Marguelov a fait remarquer que ces conditions étaient, pour l'essentiel, respectées. Il s'agit de l'abandon de la violence et de la reconnaissance des accords conclus antérieurement entre l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) et Israël.

    Le rapporteur de l'APCE attache une grande importance au fait que le respect de ces conditions "correspond aux objectifs du nouveau cabinet palestinien".

    Intervenant au cours des débats urgents à l'APCE sur le Proche-Orient, le rapporteur de l'Assemblée a souligné la nécessité d'apporter un soutien économique aux Palestiniens. "La Russie continuera à oeuvrer énergiquement au sein du Quartet en vue de l'annulation de tous les tabous sur l'assistance économique et financière aux Palestiniens", a ajouté Mikhaïl Marguelov.

    Quant à la position des dirigeants syriens à l'égard du règlement proche-oriental, Mikhaïl Marguelov a déclaré : "Nous avons l'impression que Damas cherche à reprendre les contacts politiques avec Israël". Il espère que Tel-Aviv réagira positivement aux intentions pacifiques des dirigeants syriens.

    Pour conclure, le rapporteur russe sur le Proche-Orient a souligné l'importance de l'initiative de Moscou de convoquer une conférence internationale sur le Proche-Orient. Le nombre de partisans de cette idée s'accroît en Europe, a-t-il constaté.

    "A vrai dire, les arguments des Etats-Unis et d'Israël qui sont, en fait, les seuls à se prononcer contre la convocation d'un tel forum, ne sont pas convaincants", a souligné Mikhaïl Marguelov, ajoutant que "la conférence est justement un mécanisme capable d'aboutir à un règlement global de la situation au Proche-Orient".

    Lire aussi:

    Le règlement de la crise syrienne menacé par Israël et l'Arabie saoudite?
    Washington veut créer une «Otan-arabe» pour contrer l’Iran
    Lavrov: les USA n'ont pas de position claire concernant le conflit israélo-palestinien
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik