Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Pyongyang promet d'arrêter son réacteur à Yongbyon sitôt "confirmé" le déblocage de ses fonds gelés

    International
    URL courte
    Nucléaire coréen (371)
    0 0 01

    La Corée du Nord a notifié vendredi à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) qu'elle acceptait d'appliquer les ententes intervenues sur la fermeture de son réacteur de 5 MW à Yongbyon produisant du plutonium militaire.

    MOSCOU, 20 avril - RIA Novosti. La Corée du Nord a notifié vendredi à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) qu'elle acceptait d'appliquer les ententes intervenues sur la fermeture de son réacteur de 5 MW à Yongbyon produisant du plutonium militaire.

    "Nous inviterons les inspecteurs de l'AIEA sitôt "confirmé" le déblocage des fonds gelés sur nos comptes dans la Banco Delta Asia (BAD) à Macao", lit-on dans un message adressé vendredi par le patron de l'agence atomique nord-coréenne, Ri Je-Son, à Mohammed El-Baradeï, directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique.

    Comme le rapporte l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA, Ri Je-Son a souligné que son pays était "prêt à discuter de la fermeture du centre nucléaire à Yongbyon et de la procédure de vérifications et d'inspections sur ce site".

    L'entente en a été enregistrée le 13 février dernier à Pékin aux négociations à six sur le problème nucléaire dans la péninsule Coréenne. Il s'agissait alors de fermer et de mettre sous scellés, dans un délai de 60 jours, le réacteur de Yongbyon en échange d'une assistance énergétique à Pyongyang et de la normalisation de ses relations avec Tokyo et Washington.

    (Les négociations à six sur le problème nucléaire dans la péninsule coréenne associent la Chine, les deux Corées, les Etats-Unis, la Russie et le Japon - ndlr.)

    Ce plan est devenu possible après la levée par les Etats-Unis de leurs sanctions unilatérales concernant le gel de 52 comptes nord-coréens dans la banque BDA pour un total de quelque 25 millions de dollars. Néanmoins, Pyongyang n'a toujours pas reçu cet argent, car cet établissement était porté sur la "liste noire" du système financier américain et ne pouvait plus transférer les millions nord-coréens.

    "Bien que notre volonté de mettre en application les ententes du 13 février dernier reste intacte, le problème de nos fonds gelés n'est pas pour le moment complètement réglé. Aussi, sommes-nous dans l'impossibilité de passer à l'action", explique dans son message au patron de l'AIEA Ri Je-Son. Et d'ajouter qu'à l'heure actuelle, une banque nord-coréenne entretenait d'énergiques contacts avec la Banco Delta Asia afin de régler le problème.

    Les Etats-Unis ont introduit ces sanctions financières unilatérales sous prétexte de lutte contre le "blanchiment de l'argent sale" et la mise en circulation de faux dollars. Pourtant, Washington se borne jusqu'ici à accuser sans preuves la Corée du Nord.

    Dossier:
    Nucléaire coréen (371)

    Lire aussi:

    Qu’est-ce qui gêne la reprise des négociations à six sur la Corée du Nord?
    Moscou énonce les conditions du règlement de la crise en péninsule coréenne
    Le Conseil de sécurité divisé sur les essais nucléaires en Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik