Ecoutez Radio Sputnik
    International

    L'OTAN élargira sa présence en Asie (Secrétaire général délégué de l'Alliance)

    International
    URL courte
    0 1 0 0
    NEW DELHI, 20 avril - RIA Novosti. L'Alliance atlantique envisage d'élargir son activité en Asie "conformément aux nouvelles exigences en matière de sécurité", a déclaré jeudi le secrétaire général délégué de l'OTAN Alessandro Minuto Rizzo en visite en Inde de l'Afghanistan où il a rencontré le président afghan Hamid Karzaï, ainsi que les représentants de l'OTAN et d'autres organisations internationales.

    "Sous l'effet de la mondialisation, la situation internationale a beaucoup changé, ce qui a amené l'Alliance à modifier sa stratégie et sa tactique pour assurer la sécurité de ses membres", a constaté M. Minuto Rizzo. "L'élargissement de la sphère d'activité et de responsabilité des pays de l'OTAN a nécessité une révision du concept initial de défense", a-t-il ajouté.

    Selon M. Minuto Rizzo, l'activité actuelle de l'OTAN en Afghanistan incite à réfléchir sur la nécessité d'élargir les contacts avec des pays d'Asie, dont l'Inde.

    "L'élargissement de ces contacts doit entraîner en premier lieu une intensification des consultations entre différentes structures de l'Inde et de l'OTAN tant au niveau politique que dans le domaine de la sécurité et des armements", a-t-il indiqué.

    L'OTAN est prête à coopérer avec l'Inde et d'autres pays de la région pour perfectionner les mécanismes de riposte aux menaces régionales et mondiales. Etant une structure intéressée à protéger les intérêts et la sécurité de ses membres, l'Alliance souhaite coopérer avec d'autres organisations internationales et régionales", a souligné M. Minuto Rizzo.

    Il a fait savoir que les responsables de l'OTAN n'écartaient pas la possibilité d'établissement d'un partenariat avec des pays asiatiques, même s'ils n'avaient pas encore négocié ce point.

    Lire aussi:

    L'Otan crée un catalogue de «mythes russes»
    Stoltenberg: l’Otan déterminée à améliorer ses relations avec la Russie
    L'Otan «ne veut pas une confrontation» avec Moscou mais augmente ses dépenses militaires
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik