Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La crise politique au Kirghizstan pourrait tourner en révolution (expert russe)

    International
    URL courte
    Manifestations de l'opposition au Kirghizstan (22)
    0 0 10

    La crise politique au Kirghizstan pourrait aboutir à une révolution, a déclaré la directrice du Centre du Caucase et de l'Asie Centrale auprès de l'Université Lomonossov de Moscou (MGU), Jibek Syzdykova.

    MOSCOU, 20 avril - Ria Novosti. La crise politique au Kirghizstan pourrait aboutir à une révolution, a déclaré la directrice du Centre du Caucase et de l'Asie Centrale auprès de l'Université Lomonossov de Moscou (MGU), Jibek Syzdykova.

    "Les opposants vont mener des consultations internes avec les représentants du Sud et du Nord, et il est possible que nous assistions dans très peu de temps à des manifestations populaires plus sérieuses encore. Une révolution est tout à fait possible", a-t-elle assuré à RIA Novosti.

    En ce qui concerne les réactions envisageables de la part du gouvernement kirghize, l'expert n'a pas écarté un possible recours à la force.

    "Il ne faut pas oublier que les pays de l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) dont fait partie le Kirghizstan ont un accord prévoyant le recours à une force internationale dans le cadre de l'organisation, a-t-elle ajouté. C'est pourquoi se forme ici une situation à double tranchant: les deux parties peuvent dépasser les bornes, et le président peut prendre des mesures extrêmes pour garder le pouvoir".

    Mme Syzdykova a également signalé que dans la situation kirghize, beaucoup dépendait des actes des états voisins.

    La veille, les forces de police kirghizes avaient dispersé des milliers de personnes qui manifestaient au centre de Bichkek, réclamant une réforme constitutionnelle immédiate et la démission du président Kourmanbek Bakiev.

    Dossier:
    Manifestations de l'opposition au Kirghizstan (22)

    Lire aussi:

    Poutine explique pourquoi la Russie dispose d'une base au Kirghizistan
    Un contingent eurasien en Syrie?
    Explosion de Saint-Pétersbourg: un Russe d'origine kirghize soupçonné
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik