Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Arménie: la campagne électorale se déroule dans le calme (OSCE)

    International
    URL courte
    0 310
    EREVAN, 20 avril - RIA Novosti. Le président du parlement arménien et le chef de la mission d'observation du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'homme (BIDDH) de l'OSCE ont évalué vendredi à Erevan comme calme la situation préélectorale en Arménie, rapporte l'agence Armenia-News.

    Le président de l'Assemblée nationale (parlement) de l'Arménie Tigran Torossian et le chef de la mission d'observation du BIDDH de l'OSCE Boris Frlec ont également insisté sur l'importance de cette atmosphère de tolérance et de concurrence qui s'est instaurée entre les partis politiques dans le pays à la veille des élections.

    M. Frlec a constaté avec satisfaction que le processus d'enregistrement des candidats avait été pratiquement idéal.

    Le représentant de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe s'est aussi félicité du fait que le travail de la Commission électorale centrale (CEC) d'Arménie était productif et devenait de plus en plus transparent. La campagne de publicité électorale qui a démarré le 8 avril dernier est contrôlée à tous les niveaux possibles, a-t-il ajouté.

    De son côté, le président du parlement arménien a fait savoir que, selon les sondages effectués, 50 à 60% des électeurs se proposaient de se rendre aux urnes le jour du scrutin, ce qui est supérieur au taux de participation dans bien des pays.

    Par ailleurs, M. Torossian a exprimé son désaccord avec certains observateurs prétendant notamment que l'opposition et la coalition ne seraient pas dans des conditions égales dans le cadre de cette campagne électorale.

    M. Frlec a reconnu que la volonté du parlement et des autorités de l'Arménie de faire en sorte que les futures législatives soient conformes aux normes démocratiques était tout à fait évidente.

    Les élections parlementaires en Arménie sont prévues pour le 12 mai prochain.

    Lire aussi:

    L’Arménie refuse de participer aux exercices de l’Otan en Géorgie
    Des observateurs internationaux interdits d'accès à la présidentielle russe de 2018?
    Élections en Arménie: le dispositif électronique refuse de reconnaître… le Président!
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik