Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: la suspension du décret portant dissolution de la Rada serait un compromis (expert ukrainien)

    International
    URL courte
    Crise politique en Ukraine (196)
    0 0 0 0
    KIEV, 20 avril - RIA Novosti. La déclaration de Viktor Iouchtchenko dans laquelle le président ukrainien s'est déclaré prêt à suspendre son décret sur la dissolution de la Rada est un pas accompli vers le règlement de la crise, estime l'expert ukrainien Vladimir Malinkovitch.

    "Je pense qu'il s'agit là d'une mesure raisonnable de la part du président avant que la Cour constitutionnelle ne se prononce sur le décret. Si cette déclaration est confirmée lors des négociations avec les représentants du parlement et du gouvernement, un compromis pourrait voir le jour et les législatives être organisées en automne", a indiqué l'expert ukrainien dans un entretien à RIA Novosti (dans son décret du 2 avril, le président a fixé les législatives au 27 mai).

    La décision de M. Iouchtchenko s'explique par les pressions de juristes et hommes politiques européens et notamment par une résolution de l'Assemblée parlementaire du Conseil d'Europe", a noté l'expert.

    "En fait, le président n'a pas de choix", a-t-il ajouté.

    Selon l'expert, "grâce à cette déclaration la Cour constitutionnelle pourrait être poussée à prononcer un jugement neutre et à boucler au plus vite le procès, sans condamner aucune des parties et sans que le décret lui-même fasse l'objet d'un débat juridique musclé".

    Vendredi, M. Iouchtchenko s'est déclaré prêt à suspendre son décret portant dissolution de la Rada sous certaines conditions.

    "Il faut former dans les plus courts délais un bloc de compromis politiques revenant à entreprendre toutes les mesures nécessaires sur le plan juridique afin d'empêcher la répétition du mode de formation de la majorité parlementaire comme en mars dernier", a-t-il ajouté.

    Dans le même temps, Viktor Iouchtchenko pense que les élections anticipées sont "un moment clé du règlement de la crise politique".

    Le président ukrainien a signé le 2 avril un décret portant dissolution du parlement et fixant la date des élections anticipées au 27 mai prochain. Le décret avait fait suite à la défection de 11 députés des groupes d'opposition de la Rada suprême qui avaient rejoint la coalition pro-gouvernementale.

    Les députés de la coalition avaient qualifié le décret d'anticonstitutionnel et refusé de s'y soumettre. 53 parlementaires avaient saisi la Cour constitutionnelle qui doit se prononcer sur la conformité du décret à la Loi fondamentale de l'Ukraine.

    Dossier:
    Crise politique en Ukraine (196)

    Lire aussi:

    La justice US refuse de suspendre le décret sur l’immigration
    Une cour d'appel US refuse de rétablir le décret de Trump
    Trump signera de nouveaux décrets sur l’immigration
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik