Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: le président Iouchtchenko invite le Parquet général à contrôler l'application de son décret

    International
    URL courte
    Crise politique en Ukraine (196)
    0 2 0 0

    Le président ukrainien Viktor Iouchtchenko est persuadé que le Parquet général doit contrôler l'application du décret présidentiel portant dissolution du parlement.

    KIEV, 20 avril - RIA Novosti. Le président ukrainien Viktor Iouchtchenko est persuadé que le Parquet général doit contrôler l'application du décret présidentiel portant dissolution du parlement.

    "Il est évident que nous assistons à un scandale grandiose lié à la corruption. Nous pouvons tous en tirer des leçons et des conclusions pertinentes, mais je suis convaincu que le Parquet général doit agir seul en toute indépendance", a déclaré vendredi M. Iouchtchenko avant d'ajouter qu'il avait adressé une demande appropriée au procureur général Alexandre Medvedko.

    Le président ukrainien n'a pas précisé de quel scandale il était question. Cependant, au moment où la Cour constitutionnelle examinait la requête en vérification de la légalité du décret présidentiel, le Service ukrainien de sécurité avait accusé le juge rapporteur Susanna Statnik de corruption. Le Parquet général avait réfuté cette information.

    "Lors d'une réunion du Conseil national à la sécurité et à la défense, le procureur général a déclaré qu'il allait faire respecter le décret présidentiel. En réalité, il n'en est rien. Si le décret du 2 avril demeure inefficace, c'est parce que le Parquet général ne contrôle pas juridiquement son application", a souligné M. Iouchtchenko.

    Selon lui, ce problème doit être réglé par des "moyens exclusivement légaux" afin que "le pays, la nation et toutes les forces politiques apprennent à respecter la loi".

    "L'attitude négative du gouvernement envers cette question montre que les administrations font fi de la loi", a constaté le président.

    Le gouvernement ukrainien avait antérieurement refusé de financer les élections anticipées sous prétexte qu'il n'était pas habilité à consentir des dépenses non prévues par le budget national.

    Dossier:
    Crise politique en Ukraine (196)

    Lire aussi:

    Les États de New York et Washington contesteront le décret de Trump sur l’immigration
    Et si le décret de Trump sur l’immigration était de nouveau bloqué?
    Le saviez-vous? Les Grecs antiques parlaient ukrainien (ou pas)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik