Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Moscou et Lisbonne prônent des méthodes diplomatiques pour désamorcer les crises internationales

    International
    URL courte
    0 2 0 0
    MOSCOU, 20 avril - RIA Novosti. La Russie et le Portugal sont unanimes à estimer que la recherche de méthodes diplomatiques et politiques de règlement des crises internationales n'a pas d'alternative, lit-on vendredi dans un communiqué du Département de l'Information et de la Presse du MID.

    Le ministère russe des Affaires étrangères (MID) a publié ce document à l'issue des consultations des 19 et 20 avril à Lisbonne entre le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Alexandre Yakovenko, et le Secrétaire d�Etat portugais aux Affaires étrangères et à la Coopération, Joao Cravinho.

    "Les parties ont insisté sur la nécessité de renforcer les bases collectives et juridiques dans les relations internationales et en premier lieu l'Organisation des Nations Unies qui possède une légitimité universellement reconnue et des mécanismes bien rodés pour rechercher des solutions mutuellement acceptables aux problèmes internationaux", note le communiqué publié vendredi sur le site de la diplomatie russe.

    Lors de ces consultations, une attention toute particulière a été réservée aux questions relatives à la réforme de l'ONU et plus précisément à celle de l'élargissement de son Conseil de sécurité. Moscou et Lisbonne ont réaffirmé leur attachement infaillible à la position de principe en faveur du consensus le plus large possible des Etats membres de l'ONU lors de la prise de décisions dans cette sphère précise.

    "Toutes les innovations dans le cadre de cette réforme doivent tendre vers l'augmentation de l'efficacité de l'ONU et reposer sur le respect de la nature internationale de l'Organisation", ont souligné les participants aux consultations russo-portugaises à Lisbonne.

    Alexandre Yakovenko a exposé la vision russe des questions clés de l'ordre du jour du Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations Unies et notamment des problèmes liés aux programmes nucléaires de l'Iran et de la Corée du Nord, au règlement au Proche-Orient, à la situation en Irak et en Afghanistan, au processus de définition du statut du Kosovo et au règlement abkhazo-géorgien.

    Les participants aux consultations ont exprimé leur volonté d'entretenir à l'avenir des contacts permanents et de concerter les positions des deux pays à tous les niveaux, y compris à la lumière de la future présidence tournante du Portugal au sein de l'Union européenne (UE), lit-on dans le communiqué du ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie.

    Lire aussi:

    Portugal: un avion atterrit sur une plage bondée, deux morts
    L’opposition syrienne salue le rôle de la Russie dans le règlement syrien
    Moscou veut proposer son adjoint au secrétaire général de l'Onu
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik