Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Kosovo: la mission du Conseil de sécurité doit contribuer au retour des réfugiés serbes (Kostunica)

    International
    URL courte
    0 0 0 0
    BELGRADE, 23 avril - RIA Novosti. Le premier ministre serbe Vojislav Kostunica a déclaré lundi que la venue d'une mission spéciale du Conseil de sécurité de l'ONU au Kosovo devait contribuer à la solution du problème des réfugiés serbes, rapporte le correspondant de RIA Novosti sur place.

    Selon M. Kostunica, les autorités de la Serbie mettent un accent particulier sur la solution du problème du retour des quelque 200.000 Serbes qui avaient été bien obligés de quitter leurs foyers au Kosovo à cause des violences de la part des Albanais kosovars.

    "Il est nécessaire de trouver des réponses aux questions les plus simples. Pourquoi, par exemple, 40.000 Serbes ne peuvent-ils toujours pas revenir à Pristina pour y vivre en paix?", cite les paroles du chef du gouvernement serbe l'agence Beta.

    D'après M. Kostunica, la mission de l'Organisation des Nations Unies doit avant tout essayer de trouver la réponse à cette question et garantir le retour sécurisé des réfugiés serbes dans la province.

    Qui plus est, estime le premier ministre serbe, la venue de cette mission onusienne marquera incontestablement une "étape parfaitement nouvelle" dans le processus de définition du statut définitif du Kosovo.

    "L'initiative russe d'envoyer à Belgrade et à Pristina une mission spéciale du Conseil de sécurité de l'ONU pour y procéder sur place à une évaluation globale de la mise en application de la résolution 1244 du Conseil de sécurité est en train de devenir une base tout à fait réelle pour la reprise de négociations", s'est dit persuadé le premier ministre serbe.

    Vojislav Kostunica a qualifié d'absolument inadmissibles les menaces des terroristes albanais de "répondre par la violence" au refus d'octroyer l'indépendance au Kosovo.

    "Il n'existe qu'une seule réponse à des menaces de ce genre: la communauté internationale a toutes les possibilités pour maintenir et garantir la paix au Kosovo", a souligné en conclusion le premier ministre serbe.

    Lire aussi:

    «La division du Kosovo provoquera une réaction en chaîne»
    L’idée de la création d’une armée au Kosovo affole l’Otan
    Le Président serbe prêt à négocier avec les Albanais du Kosovo
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik