Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le monument au Soldat soviétique à sa place pour le Jour de la Victoire (premier ministre estonien)

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    Les tombes de soldats soviétiques sur la colline Tonismagi seront ouvertes dans les jours à venir mais le monument au Soldat libérateur restera à sa place pour le Jour de la Victoire (célébré en Russie le 9 mai), a annoncé mercredi le premier ministre estonien Andrus Ansip.

    TALLINN, 25 avril - RIA Novosti. Les tombes de soldats soviétiques sur la colline Tonismagi seront ouvertes dans les jours à venir mais le monument au Soldat libérateur restera à sa place pour le Jour de la Victoire (célébré en Russie le 9 mai), a annoncé mercredi le premier ministre estonien Andrus Ansip.

    "Les fouilles commenceront dans les jours à venir et elles prendront deux semaines au moins. Si les archéologues y trouvent des objets datant du Moyen-âge, trois ou quatre mois. Ce qui veut dire que le Soldat y restera pour le 8 et le 9 mai. Tous les travaux ne pourront être achevés dans une période aussi courte", a indiqué le premier ministre dans un entretien à la Radio 4 de Tallinn diffusant en langue russe.

    Selon le chef de gouvernement, les ossements découverts dans les tombes pourraient être identifiés soit grâce à des objets les accompagnant, soit au moyen d'une analyse génétique. Dans ce dernier cas, il faudra trouver les parents des soldats soviétiques enterrés au centre de Tallinn.

    "Pour l'instant, on ignore encore ce qu'il adviendra des restes et du monument. Tout dépend des résultats des fouilles", a indiqué le premier ministre estonien.

    A la mi-mars, la commission du ministère estonien de la Défense chargée des cimetières militaires avait recommandé de réinhumer dans le Cimetière militaire de Tallinn les militaires soviétiques reposant devant le monument au Soldat libérateur. Si leurs restes sont réinhumés, le monument sera lui-même démantelé et transféré dans un nouvel emplacement.

    Selon le premier ministre estonien, le lieu où se trouve actuellement le monument ne restera pas un terrain vague.

    "On propose d'y installer une fontaine, ou un nouveau monument, tout dépendra des autorités municipales, mais ce ne sera pas un terrain vague", a-t-il indiqué.

    Les restes de 13 soldats soviétiques ont été enterrés devant le monument au Soldat libérateur en 1947. Ils sont morts en libérant l'Estonie de l'occupation nazie en automne 1944, comme près de 50.000 autres militaires soviétiques qui reposent dans près de 450 cimetières militaires de ce pays balte.

    Edgar Savisaar, maire de Tallinn, a confirmé de son côté que l'Etat n'avait pris aucune décision sur le monument au Soldat libérateur, mais que les travaux de transfert des tombes et du monument commenceraient obligatoirement.

    "D'après un sondage, 57% des habitants de Tallinn désapprouvent le démantèlement du monument", a indiqué le maire de la capitale estonienne lors d'une conférence de presse, ajoutant que les autorités devaient tenir compte de leur avis.

    Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, avait antérieurement déclaré que le transfert du monument aggraverait notablement les rapports entre Moscou et Tallinn.

    Lire aussi:

    À Varsovie, des Polonais protestent contre la démolition des monuments soviétiques
    Diktat de la minorité: la «guerre des monuments» monte en puissance aux USA
    La Russie appelle l’Europe à lutter ensemble contre la résurgence du nazisme
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik