Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Minsk: l'opposition biélorusse empêchée de tenir son meeting annuel en mémoire de Tchernobyl

    International
    URL courte
    Accident à la centrale nucléaire de Tchernobyl (94)
    0 110
    MINSK, 26 avril - RIA Novosti. La police a cerné la place Iakoub Kolas au centre de Minsk où l'opposition biélorusse tient ses meetings annuels en mémoire de l'accident tragique survenu à la centrale nucléaire de Tchernobyl (Ukraine, non loin de la frontière biélorusse), en 1986.

    Les bus passent par la place sans s'y arrêter, les bouches de métro sont fermées, rapporte le correspondant de RIA Novosti. Des policiers, haut parleur à la main, invitent les manifestants à se rendre sur la place située devant l'Académie des sciences, lieu où le meeting a été autorisé par la mairie.

    On ne voit plus de passants sur la place, les entrées des grands magasins sont bloquées.

    Devant l'Académie des sciences, une centaine de personnes se sont rassemblées pour commémorer le 21e anniversaire de l'accident de Tchernobyl.

    Des cars des forces de l'ordre se concentrent autour de la place de l'académie où les patrouilles policières ont été renforcées.

    Annuellement, l'opposition organise des "Marches de Tchernobyl". La manifestation la plus importante s'est déroulée en 1996: à l'époque, les participants avaient renversé des voitures dans les rues centrales de Minsk en passant à tabac plusieurs journalistes. Elle s'était terminée par des interpellations.

    La tragédie du 26 avril 1986 à la centrale nucléaire de Tchernobyl, en Ukraine soviétique, où le réacteur 4 a explosé suite à une grave erreur technique, a eu des conséquences qui sont ressenties jusqu'à nos jours. La poussière radioactive est retombée non seulement sur l'Ukraine, mais aussi sur la Biélorussie et la partie sud-ouest de la Russie, ainsi qu'en Pologne, en Bulgarie, en Allemagne, en Suède, en Suisse, en Belgique, aux Pays-Bas, en Grande-Bretagne et ailleurs. Seules la France et l'Espagne, ainsi que le Sud de l'Italie auraient été épargnés: les vents ont détourné la menace de ces pays.

    Dossier:
    Accident à la centrale nucléaire de Tchernobyl (94)

    Lire aussi:

    Ukraine: un bâtiment de la centrale nucléaire de Tchernobyl mis en location
    Tchernobyl, 31 ans après
    Des chercheurs russes mettent au point une installation anti-catastrophe nucléaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik