Ecoutez Radio Sputnik
    International

    L'implantation du radar ABM américain en Tchéquie au menu des entretiens Poutine-Klaus

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    La situation autour de l'implantation éventuelle d'éléments de l'ABM américaine en Europe orientale sera examinée au cours des entretiens que les présidents russe et tchèque, Vladimir Poutine et Vaclav Klaus, auront vendredi au Kremlin.

    MOSCOU, 27 avril - RUA Novosti. La situation autour de l'implantation éventuelle d'éléments de l'ABM américaine en Europe orientale sera examinée au cours des entretiens que les présidents russe et tchèque, Vladimir Poutine et Vaclav Klaus, auront vendredi au Kremlin.

    "Le président de la République tchèque sera informé de la position russe sur le problème du déploiement d'un radar ABM américain en territoire tchèque", a déclaré une source au Kremlin.

    Washington a l'intention d'installer 10 missiles antimissiles en Pologne et des radars ABM en République tchèque. Le premier missile antimissile sera opérationnel en 2011, les neuf autres le seront en 2013.

    L'administration de George W. Bush prétend que ces éléments de l'ABM américaine ne sont pas dirigés contre la Russie, que leur mission est d'assurer une protection contre une éventuelle attaque aux missiles émanant des "pays voyous", parmi lesquels les Etats-Unis font figurer la Corée du Nord et l'Iran.

    Moscou ne cache pas son opposition aux plans de Washington et estime que la création d'une base antimissile des Etats-Unis en Europe ne saurait être interprétée autrement que comme une reconfiguration de la présence militaire américaine en Europe.

    Moscou et Washington ont déjà noué des contacts sur ce thème. Lundi, les ministres de la Défense des deux pays ont mené des pourparlers dans la capitale russe, à l'issue desquels le chef du Pentagone, Robert Gates, a été reçu par Vladimir Poutine.

    Après ces rencontres, Robert Gates a déclaré avoir "ressenti une avancée sur les questions techniques et exprimé un "optimisme prudent". Cependant, le lendemain, au cours d'une conférence de presse tenue au siège moscovite de RIA Novosti, le chef d'Etat-major général des Forces armées russe, Youri Balouïevski, a confirmé l'immuabilité de la position de la Russie qui estime que le système global de l'ABM des Etats-Unis est dirigé contre elle et que pour cette raison elle ne prendra part à sa création.

    Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Kisliak, a annoncé de son côté que des contacts avaient déjà eu lieu avec la partie tchèque au sujet de l'implantation d'un radar ABM américain en Tchéquie et que les consultations sur ce sujet seraient poursuivies.

    Lire aussi:

    Contre qui le Japon veut-il se protéger en achetant des systèmes ABM?
    Quelles sont les capacités des ABM stratégiques russe?
    Bouclier US au Groenland: «une pure provocation» selon Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik